Sommaire

Affaire Epstein : une mort suspecte qui pose question

Une affaire d'Etat ? Le scandale Epstein suscite une vague d'indignation aux Etats-Unis, à mesure que les témoignages se multiplient. D'autant plus que Epstein avait déjà été jugé en 2008 pour "sollicitation de prostitution sur mineure" et condamné à une peine de 18 mois d'emprisonnement dans un établissement qui l'autorisait à travailler à son bureau six jours sur sept, et à ne se rendre en prison que la nuit. Un "traitement de faveur", indique le journal canadien La Presse, prononcé par un procureur devenu depuis secrétaire au Travail.

L'indignation du public américain a atteint un cran supplémentaire ce samedi 10 août 2019, suite à l'annonce du décès de Jeffrey Epstein dans sa cellule. Ce "suicide apparent", selon l'expression du ministre de la Justice US, prive les victimes d'une confrontation avec leur bourreau, qui encourait la prison à perpétuité. Ses éventuels complices n'auront également pas à être inquiétés.

Le ministère américain de la Justice et le FBI ont annoncé l'ouverture de deux enquêtes distinctes sur les causes de la mort de Jeffrey Epstein. Le New York Times a révélé de nombreuses failles dans la surveillance de sa cellule. Habituellement protégé par deux gardes, Jeffrey Epstein avait mystérieusement été laissé seul le soir de son décès.

Alors que les tenants et les aboutissants de cette tentaculaire affaire se précisent, Planet revient sur les scandales sexuels qui, comme l'affaire Epstein, ont parfois fait trembler jusqu'au coeur même du pouvoir politique.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.