Emmanuel Macron souhaite éviter tout procès en immobilisme. Pour se faire, il entend donc relancer un certain nombre de chantiers essentiels du quinquennat. Explications.
A quelles autres réformes devez-vous vous attendre, d'ici la fin du quinquennat ?AFP

"Depuis 2017, rien n'a changé en mieux", assénait récemment l'une des personnalités politiques que le chef de l'Etat craint le plus. Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, enchaîne les critiques les plus rudes à l'attention de l'exécutif et de son action politique, rappelle le journal régional Sud-Ouest. Et ces dernières sont prises au sérieux ! D'autant plus qu'elle n'est pas la seule figure d'opposition à attaquer Emmanuel Macron sur ce front. "Au final, peu de chose auront été faites dans ce quinquennat, bloqué dès 2018", estime pour sa part Gérard Larcher, le président du Sénat, issu des rangs des Républicains, qui accordait une interview au Journal du Dimanche, le 9 janvier 2021.

Depuis, semble-t-il, les conseillers en communication du président cherchent à déminer la bombe armée par l'opposition. Et éviter, en 2022, tout procès en immobilisme. Il est donc temps de "dessiner le cap des mois à venir, de faire le point sur tout ce qui a été mis en œuvre depuis le début du quinquennat et de dresser quelques perspectives d'avenir", explique Pierre-Alexandre Anglade, député de la majorité parlementaire et porte-parole de La République en Marche. Comprendre ? Relancer certaines des projets engagés avant le début de la crise sanitaire, en avancer de nouveaux et retrouver la flamme réformatrice qui animait jadis le président .

Emmanuel Macron : engager de nouvelles réformes pour éviter le couperet en 2022

C'est pour cela qu'il a convié l'intégralité des membres du gouvernement à un important séminaire. Ils seront donc 42 autour de la table à réfléchir aux meilleures façons de rendre l'année 2021 "utile".

La priorité est identifiée : avoir de quoi présenter "des résultats concrets" aux électeurs, en 2022. "La crise sanitaire ne sera pas un prétexte, une excuse à la relégation de nos engagements de 2017", a d'ailleurs insisté Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publique. Elle devrait bientôt présenter une liste de l'évolution des projets les plus urgents…

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.