Nouvelle lourde condamnation pour blanchiment de "fraude fiscale". Selon Eric Dupont-Moretti, l'avocat de Patrick Balkany, c'est "du jamais vu". Il annonce avoir fait appel.
AFP

Le couple Balkany a-t-il été trop lourdement sanctionné ? Déjà condamné à 4 ans de prison ferme pour "fraude fiscale", Patrick Balkany a en effet de nouveau été reconnu coupable, ce vendredi 18 octobre, de "blanchiment". S'il écope de 5 ans d'emprisonnement ferme, sa femme, en raison de son état santé, n'en est sanctionné que de 4. 10 ans d’inéligibilité ont également été requis pour les époux.

Condamnation pour "blanchiment" de fraude fiscale : "C’est un record" !

Si l'avocat de Patrick Balkany annonce d’ores et déjà avoir fait appel de la condamnation du tribunal correctionnel de Paris pour "blanchiment de fraude fiscale", il estime que "c’est quelque chose de monstrueux, du jamais vu, c’est un record".

Éric Dupond-Moretti, qui a réagi sur France Info après la sanction de son client, s’insurge :"D’abord Patrick a été relaxé pour corruption et pour trafic d’influence. Ce n’est pas une faveur, c’est la moindre des choses". D’après ses dires, "on marche sur la tête" dans cette affaire.

Et d’ajouter :

"Le fait de dissimuler le fruit de sa fraude, cela coûte plus cher que le fait de frauder. Il n’y a pas un fraudeur au monde qui ne cache pas sa fraude. Comme il n’y a pas un voleur au monde qui exhibe le produit de son vol. C’est ridicule. Est-ce que le fait de cacher est plus grave que le fait de frauder ?", s'est-il interrogé sur franceinfo.

Car Patrick Balkany a écopé de quatre ans de prison pour "fraude fiscale" et 5 ans de prison pour "blanchiment" de fraude fiscale.

S’agissant de la corruption, il a par ailleurs été relaxé, tout comme son épouse Isabelle, qui assure l’intérim à la mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Vidéo : La cellule de Patrick Balkany

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.