11-Novembre : Femen interpellées, pluie battante, discours engagés…Un hommage international pas comme les autres
100 après la fin de la Première Guerre mondiale, alors que plus aucun poilu n'est encore vivant pour témoigner, plus de 70 chefs d'État et de gouvernement sont venus à Paris pour commémorer la paix.

Angela Merkel et Emmanuel Macron : un fort geste symbolique pour la paix

1/6
Angela Merkel et Emmanuel Macron : un fort geste symbolique pour la paix

Dimanche 11 novembre, plus de 70 chefs d’État et de gouvernement ont été accueillis à l’Élysée par Emmanuel Macron et sa femme Brigitte. Entre autres, le couple a souhaité la bienvenue au roi d’Espagne Felipe IV, au Premier ministre canadien Justin Trudeau ou encore à Paul Kagame, le président du Rwanda. Parmi eux, la chancelière Angela Merkel, déjà présente la veille. Samedi 10 novembre en effet, Emmanuel Macron et Angela Merkel sont revenus sur les traces de la signature de l’armistice de 1918 dans la clairière de Rethondes (Oise).

Marche sous la pluie et hommage au soldat inconnu

2/6
Marche sous la pluie et hommage au soldat inconnu

Montrant un front uni pour la paix, les chefs d’État et de gouvernement se sont réunis pour marcher jusqu’à la tombe du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe, dont la flamme brûle immuablement. Partis de l’Élysée, ils ont été déposés en car jusqu’aux Champs-Élysées et ont marché en groupe. Certains avec des parapluies, d’autres affrontant la grisaille parisienne. Après cette marche, tous les dignitaires se sont retrouvés sous l’Arc-de-Triomphe, à l’abri d’une tente aménagée pour l’occasion.

Des Femen aux prises avec Donald Trump

3/6
Des Femen aux prises avec Donald Trump

Alors que Donald Trump descendait les Champs-Elysées dans sa voiture, entouré d’un important dispositif de sécurité, trois militantes Femen ont fait irruption. Habituées des gestes forts lors d’événements nationaux et internationaux, elles ont réussi à déjouer la sécurité pour délivrer leur message. Seins nus, les jeunes femmes avaient écrit un mot sur leurs poitrines : « Fake peacemaker » écrit en majuscules, autrement dit « faux pacificateurs ». Les trois jeunes femmes ont été placées en garde à vue, rapporte l’AFP.

Trump et Poutine, des retardataires volontaires ?

4/6
Trump et Poutine, des retardataires volontaires ?

Le président américain n’a pas participé à la marche, tout comme son homologue russe. Donald Trump et Vladimir Poutine ont en effet rejoint les autres dirigeants directement sous la tente. Les deux hommes n’étaient distants que de quelques places pendant la cérémonie sous l’Arc de Triomphe. Vladimir Poutine a déclaré par la suite avoir eu une "bonne" conversation avec Donald Trump.

Voir la suite du diaporama

Emmanuel Macron : un discours engagé contre le nationalisme

5/6
Emmanuel Macron : un discours engagé contre le nationalisme

Le président de la République a prononcé un discours en faveur du multinationalisme. Rejetant le nationalisme, il a notamment déclaré : "Ensemble, nous pouvons conjurer ces menaces que sont le spectre du réchauffement climatique et de la dégradation de notre nature, la pauvreté, la faim, la maladie, les inégalités, l'ignorance." La journée s’est ensuite poursuivie par un déjeuner à l’Élysée avant l’ouverture du Forum pour la paix à la Villette, en l’absence marquée de Donald Trump.

Brigitte Macron, tout sourire, reçoit à Versailles

6/6
Brigitte Macron, tout sourire, reçoit à Versailles

Brigitte Macron a reçu tous les conjoints et conjointes des dirigeants invités pour un déjeuner officiel au château de Versailles (Yvelines). Très à l’aise, la première dame a pris la pose avec chacun d’entre eux, comme Melania Trump ou encore Charlène de Monaco. 45 invités ont ainsi été conviés à un déjeuner dans les salons de Venus. Selon BFMTV, le menu étaitle même qu’à l’Elysée.