L’or et l’argent

Les métaux précieux font leur grand retour depuis le début de l’année. Craintes d’une récession économique mondiale, dégradation du marché du crédit, bruit de bottes aux quatre coins de la planète, remontée plus lente qu’attendu des taux d’intérêt américains : le métal jaune progresse de 26% depuis le 1er janvier et l’argent de plus de 40% (au 27/9/2016). 

Or et argent sont uniquement réservés aux investisseurs en quête de plus-values, car ils ne servent pas de coupons.

Côté valorisation, l’or a encore du potentiel. Si elle finit par se produire - la FED atermoie - la hausse des taux américains attendra décembre. D’ici là, les cours seront soutenus par la campagne présidentielle américaine. Et au-delà ? Au-delà, la plupart des analystes s’attendent à une flambée du prix de l’or en cas de victoire des républicains : selon ABN Amro, l’once atteindra 1850 dollars au cours des années à venir (contre + ou - 1340 actuellement). De son côté, Citi anticipe un prix de 1400 dollars si Trump l’emporte.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.