Depuis plusieurs semaines déjà était annoncée une hausse des frais bancaires à compter du 1er janvier. Mais vous avez encore le droit de dire non. Explications.  
©Getty Images

Un refus qui vous fera économiser quelques euros. Alors que les frais bancaires ont augmenté dans la majorité des banques françaises depuis le 1er janvier 2017, il est pourtant encore possible pour les clients de les refuser.

"Il faut réagir dans les deux mois précédant la mise en œuvre de la nouvelle tarification. Et, si la banque a 'oublié' de vous rappeler qu'il existe ce délai de deux mois, il est possible d'agir à tout moment, dès que vous découvrez que cette hausse existe", explique Serge Maître, président de l'Association française des usagers des banques (Afub), interrogé par L’Obs.

Envoyer une lettre recommandée à sa banque

Pour cela, il faut envoyer une lettre recommandée à votre banque et lui indiquer clairement que vous refusez cette augmentation des tarifs, en mentionnant l’article L312-1-1 du Code monétaire et financier. Le président de l’Afub invite également à envoyer une copie de cette lettre au ministère des Finances, "afin de faire bouger les lignes des pouvoirs publics", précise-t-il à L’Obs.

A lire aussi : Top 10 des banques les plus chères  

Depuis le début de l’année, de nombreuses banques appliquent une nouvelle grille tarifaire, augmentant par la même occasion considérablement leurs frais. En tête des établissements bancaires aux plus fortes hausses, on retrouve la Banque Postale, qui double quasiment ses frais de tenue de compte, en passant à 12 euros, soit une augmentation de… 93% !

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.