Tout le long de la crise sanitaire, les Français ont mis de l'argent de côté. L'Etat lorgne désormais sur ces importantes sommes.
Crise sanitaire : comment le gouvernement veut profiter de votre épargneIstock

Ils ont accumulé, en un peu moins de deux ans, près de 200 milliards d'euros. Pour beaucoup d'entre eux, les Françaises et les Français ont profité de la crise sanitaire pour s'enrichir, ce qui ne s'est avéré possible que grâce à l'intervention de l'Etat. En effet, sur décision du président Emmanuel Macron, le poids financier de la pandémie de coronavirus Covid-19 a été réparti entre les comptes publics et les entreprises. En tout et pour tout, ces dernières ont dû soutenir un bon tiers de la charge.

Sans grande surprise, donc, l'Etat s'intéresse dorénavant au trésor sur lequel se sont assis les contribuables. D'autant plus, insiste Le Figaro, que le montant de l'épargne des Françaises et des Français n'est pas si éloigné du coût de la crise. Au total, l'épargne accumulée sur les années 2020 et 2021 représente 8 points de PIB. Pour l'heure, le coronavirus nous en aura coûté 8,3.

Dès lors, faut-il s'attendre à ce que -d'une façon ou d'une autre - l'État fasse main basse sur votre argent ? Eléments de réponse.

"Relance" : le plan du gouvernement pour votre épargne

Tous les mois, les Français ont mis 276 euros de côté, en moyenne, rapporte OpinionWay dans un récent sondage réalisé pour le site Meilleuplacement.com. Seulement, avec la fermeture d'une bonne partie des commerces qu'affectionnent usuellement nos concitoyens, il est parfois complexe de réinjecter tout cet argent dans l'économie réelle, de consommer. C'est pourquoi l'Etat table sur un autre projet, sobrement intitulé "Relance", qui devrait l'aider à se désendetter.

En somme, il s'agirait de rediriger l'épargne des contribuables vers les comptes des entreprises. Ce qui ne signifie évidemment pas dépouiller les épargnants ! Au contraire. "Il faut jouer sur l'épargne elle-même en proposant des placements qui irriguent l'économie comme les produits labélisés ‘Relance'", explique d'ailleurs Jean-Noël Barrot, économiste et parlementaire MoDem, élu dans les Yvelines, interrogé par le quotidien national.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.