L’autorité des marchés financiers (AMF) se lance dans la lutte contre les sites proposant des placements apparemment très intéressants mais qui cachent des escroqueries. Explications. 

Une offre trop alléchante cache parfois une arnaque. Une instruction lancée récemment par l’Autorité des marchés financiers (AMF) vise à en finir avec les sites proposant des placements miracles mais qui s’avèrent être de véritables escroqueries.

Un fléau qui concerne des placements plus atypiques, comme par exemple les œuvres d’art, les vins, les diamants ou encore les manuscrits ou timbres. "40 % des Français ayant réalisé des placements de ce type déclarent avoir été victimes d’une arnaque", estime la commission des finances du Sénat, citée par l’association 60 millions de consommateurs.

Garanties, exigences et information

Publicité
Ces offres de placements font en effet miroiter des revenus exceptionnels mais bien souvent irréalistes, qui peuvent même s’avérer risquées, selon l’organisme. Ces placements ne reposent pas sur des instruments financiers classiques comme les actions par exemple, relèvent d'un régime dit de "biens divers", destiné à "capter des produits non régulés par ailleurs", explique Le Figaro

A lire aussi - Sur quels placements miser en 2017 ?  

L’AMF, qui a donc élargi ses pouvoirs pour lutter contre ces abus, va prendre des mesures pour les "mettre en cohérence en termes de garanties, d'exigences et d'information avec les produits d'investissement plus classiques".

mots-clés : Arnaques

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet