Planet. Faut-il par ailleurs en profiter pour investir dans l’immobilier ?

Philippe Crevel. Le marché va subir la récession, les prix vont donc baisser. Pour ceux qui désirent acheter, il n’est pas urgent de le faire tout de suite. Ceux qui souhaitent vendre vont, eux, ont tout intérêt à vite conclure leur affaire, afin de ne pas perdre d’argent.

L’immobilier n’est pas un paratonnerre absolu. Il peut en effet baisser, comme nous l’avons vu en 2008/2009 ou 2012/2013, lors de situations exceptionnelles.

Planet. Quid des supports immobiliers tels que SCPI ?

Philippe Crevel. Le rendement des SCPI, qui se situe en moyenne à 4,5%, va certainement chuter si l’on se dirige vers une crise lourde, car rien ne pourra être renégocié. Faut-il pour autant prendre la décision de vendre tout de suite ?

La question est plutôt de savoir si l’on peut obtenir un rendement supérieur en la vendant ou en la conservant ? Je serai plutôt enclin à la conserver. Car si les entreprises vont connaître des difficultés, elles vont tout de même payer des loyers. Le gouvernement a également indiqué qu’il y aurait un plan de relance pour soutenir l’économie. L’ensemble des états vont d’ailleurs s’organiser en ce sens.

Toutefois, si certains possédaient des SCPI qui n’étaient pas rentables, mieux vaut alors effectuer des actes de gestion et d’arbitrage, pour en acheter des meilleures.

En somme, il ne faut pas céder à la panique mais il ne faut pas non plus s’interdire d’être mobile.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.