Une très large majorité de Françaises et de Français espèrent mettre de l'argent de côté, particulièrement depuis les débuts de la crise sanitaire. Pour beaucoup, ils ont changé leur façon de procéder.
Après le second confinement, les Français épargnent autrementIstock

Une épargne "de prévoyance". Depuis les débuts de la pandémie qui ravage tout ou partie de la planète, la France fait de son mieux pour s’adapter. Ce n’est pas sans perturber l’activité des marchés boursiers, rappelle Le Figaro, qui explique d’ailleurs qu’ils ont repris quelques couleurs après l’annonce de vaccins contre le CoVid. Auparavant, confinement oblige, la situation était moins engageante et une grande partie des épargnants l’ont bien compris, à en croire nos confrères qui expliquent comment ils ont dû adapter leurs plans.

Nombreux sont les contribuables qui continuent à vouloir économiser ; afin de mieux se préparer contre d’éventuels coups durs comme le coronavirus, indique l’observatoire BPCE. Dans sa dernière étude, il estime que c’est le cas d’un peu plus de 8 Français sur 10. Mais dans quoi investir quand la crise persiste si longtemps ? Plusieurs placements, semble-t-il, savent les rassurer.

Nouvelle stratégie d’épargne : investir dans la pierre ?

C’est le cas de la pierre, indique le quotidien national. "La demande est toujours là", écrivent en effet nos confrères, non sans préciser cependant que l’offre peine à suivre. Cela étant, et cela n’a peut-être rien d’une surprise, les SCPI ont de moins en moins la cote - les épargnants lui préfèrent dorénavant le dispositif de défiscalisation Pinel.

Si les SCPI - dont le rendement est pourtant intéressant (4% environ, annoncés pour 2020), encore aujourd’hui - sont désormais délaissées, c’est parce qu’elles portent généralement sur l’immobilier commercial. Or, par les temps qui courent, l’activité des petits magasins est en baisse…

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.