Charles Aznavour était l'une des plus grandes icônes de la chanson française. Connu dans le monde entier, l'artiste disposait d'un patrimoine considérable.
Maisons, disques, optimisation fiscale... L'impressionnante fortune de Charles AznavourAFP

Charles Aznavour : plusieurs maisons et des dizaines de millions de disque vendus

Il a vendu plus de 100 millions d’albums dans le monde. Charles Aznavour, décédé à l'âge de 94 ans, ce lundi 1er octobre, était confortablement assis sur une fortune plus que considérable.

Celle-ci serait alimentée par plusieurs sources de revenus. En 2012, il comptait parmi les dix musiciens-chanteurs les mieux payés en France, comme l’indique l’hebdomadaire économique Challenges. A l’époque, l'auteur-interprète de La Bohême avait accumulé 2.2 millions d’euros.

A lire aussi : Héritage de Maurane : l'important patrimoine que pourrait recevoir sa fille unique

Une impressionnante somme à laquelle s'ajouteraient les nombreuses propriétés du chanteur. Dans son livre Charles Aznavour - Une légende hors du temps Claire Lescure, écrivaine, détaille plus amplement l’importante richesse de l’artiste. "Le couple Aznavour a plusieurs fois changé de domicile ces dix dernières années. Jusqu’à présent ces errances étaient cependant limitées au canton de Genève. Une région chère à son coeur que Charles avait surnommée : mon Paris en province et dans laquelle il résidait depuis plus de 35 ans", écrit-elle. Depuis, il aurait fait rénover une villa près du Lac Léman (Suisse), dans un village de 3200 habitants, comme l’indique le site spécialisé en immobilier Via Capitale. La construction compterait deux niveaux. Par ailleurs, Charles Aznavour aurait également fait construire une autre villa sur ce même terrain, pour son fils cadet. Les deux bâtiments seraient séparés par une piscine. Il y a notamment reçu la Tribune de Genève pour une interview.

A Mouriès, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Charles Aznavour possédait également sa fameuse "maison des oliviers". La propriété, également visitée par des journalistes, mesurerait 40 000 mètres carrés et permettrait au chanteur de produire sa propre huile d’olive. Toujours selon Via Capitale, la fortune de Charles Aznavour grimperait potentiellement jusqu’à 145 millions d’euros, fin septembre 2014. De nombreux investissement immobiliers lui permettraient de la faire travailler.

Charles Aznavour : adepte de l'optimisation fiscale ?

Pour grossir plus encore sa fortune, Charles Aznavour aurait aussi choisi de recourir à l’optimisation fiscale, comme l’indique Le Monde en se basant sur l’enquête menée par Le Soir et Mediapart  (articles payants). Le procédé, légal, serait demeuré discret. Il aurait permis au chanteur de défiscaliser une grande partie de ses revenus, sans avoir à dissimuler sa fortune dans des sociétés écrans ou autres trusts. En effet, le chanteur se serait contenté d’ouvrir une société au Luxembourg, baptisée Abricot SA. Elle aurait permis jusqu’à présent une défiscalisation totale des dividendes. En outre, compte-tenu du choix de Charles Aznavour de s’exiler fiscalement en Suisse, ce serait "plus d’un million et demi d’euros" qui auraient "légalement a échappé à la fiscalité française des dividendes", d’après les calculs de Mediapart. Par ailleurs, ce montage devrait permettre, selon les deux quotidiens, de faciliter la succession de Charles Aznavour, puisqu’elle pourrait se dérouler dans le cadre du droit luxembourgeois.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.