Sommaire

Les nombreux millions de Muriel Pénicaud : la grande gagnante du passage ISF-IFI ?

C’est l’une des mesures phares d’Emmanuel Macron, sur laquelle il n’entend pas revenir : le président de la République a décidé de la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), qu’il a remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Un dispositif qui ne prend plus en compte les biens mobiliers comme les actions, les liquidités ou les placements financiers.

Cette réforme s'est avérée particulièrement avantageuse pour la ministre du Travail, comme le dévoile Libération. En effet, depuis le passage à l’IFI, Muriel Pénicaud économiserait chaque année près de 62 000 euros.

Du fait de la diversité de sa fortune, Muriel Pénicaud n’est tout simplement plus imposable à l’IFI qui se déclenche à partir de la valeur seuil de 1,3 million de patrimoine immobilier. Or depuis l’abattement de 30% dont a bénéficié sa résidence principale, la ministre déclare 1 250 000 euros de patrimoine immobilier. Elle n’a donc pas à s’acquitter de l’IFI…

L’ancienne DRH s’est engagée à réinvestir ces dizaines de milliers d’euros dans un "fonds qui soutient l’économie sociale et solidaire", afin de rester dans "l’esprit de la réforme de l’ISF", rappelle le quotidien national. Toutefois, elle n’avance pas le même chiffre et parle de 49 000 euros économisés chaque année.

"Elle fait partie de nos investisseurs depuis juin 2018. Nous demandons un investissement minimum de 100 000 euros. C’est le montant qu’a investi Mme Pénicaud", a confirmé le fonds Phitrust Partenaire, spécialisé dans l’accompagnement des entreprises sociales et solidaires, contacté par le journal.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.