Fortune de Donald Trump : les dessous d’un empire colossalAFP
S'il en est un qui rechigne souvent à dévoiler ses revenus, c'est bien Donald Trump. Et pour cause, le montant de son patrimoine est, certes, vertigineux. Il n'en reste pas moins particulièrement opaque. Mais que cache-t-il ?

Fortune de Donald Trump : quel est son montant ?

"Coup dur" pour le président américain. Entre 2016 et la fin de l’année 2017, le montant de sa fortune serait passé de 3,7 à 3,1 milliards de dollars. 600 millions d’euros en moins depuis la dernière édition du classement établi par le magazine Forbes. Lequel classement s’attèle à lister, chaque année, les Américains les plus riches de la planète.

A lire aussi : Menu présidentiel à la Maison Blanche : mais que vont manger Trump et Macron ?

Résultat : aujourd’hui l'ex-magnat de l'immobilier se hisse à la 248e position du classement en question. Il était en 156e position l’année précédente. Bref, la fortune de Donald Trump a beau apparaitre pharamineuse, elle n’en est pas moins en chute libre depuis quelques années.

Fortune de Donald Trump : pourquoi une telle baisse ?

La faute à une conjoncture maussade qui s’explique, tel que le souligne Le Figaro, par une chute des prix de l'immobilier de luxe dont sa fortune dépend directement. A cela, il faut ajouter des propriétés situées sur la 5e avenue à New-York dont la valeur a, elle aussi, baissé. Ce qui, très concrètement, a généré pour l'ex-star de la télé-réalité, une perte de revenus portée à près de 400 millions de dollars entre 2016 et 2017.

Mais s’il n’y avait que cela… D’autres biens appartenant à Donald Trump tels que des golfs implantés à Miami, en Ecosse ou en Irlande ont tout sauf pris en valeur. Quant à la popularité du président américain, poursuit Le Figaro, elle n’aide en rien à attirer de potentiels acquéreurs.

Fortune de Donald Trump : ce qu’il refuse de déclarer

Pour couronner le tout, il semblerait que le président américain soit parfois récalcitrant à l’idée de jouer franc jeux en ce qui concerne certains revenus, précise Le Figaro. D’où la difficulté d’estimer le montant exacte de son patrimoine.

De fait, la gestion de la Trump Organization, sa holding familiale, aurait été confiée à ses fils durant son mandant présidentiel. Sauf que ladite holding n’est, a priori, pas cotée en Bourse et que Donald Trump, a, semble-t-il, toujours catégoriquement refusé de publier ses déclarations d’impôts.

En vidéo - Scaramucci, nouveau dir’com de Trump, déverse un flot d’insultes sur ses collègues