11 vues

Le gouvernement et la classe politique s'interrogeaient jeudi sur l'avenir de Stéphaneà la tête d'Orange après sa mise en examen dans le cadre de l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, mais les hommes d'affaires appelaient eux à la plus grande prudence.

Contenus sponsorisés