Les arnaques financières sont de plus en plus nombreuses. Certaines pourraient vous coûter plusieurs centaines de milliers d'euros.
IllustrationIstock

Toutes ces arnaques financières qui ciblent les épargnants

Epargnants, méfiez-vous ! Les escrocs s’attaquent de plus en plus à votre argent, indique UFC – Que choisir. De nombreuses arnaques financières se développent, parfois sur le web, parfois ailleurs. Leur point commun ? Dans tous les cas, les voleurs incitent leurs futures victimes à investir très rapidement.

A lire aussi : Investir sur le Forex : grosse arnaque ou chronique d’un pactole annoncé ?

Problème : au mieux les produits s’avèrent être des produits à très hauts risques, lesquels n’ont jamais été abordés auparavant. Au pire, ils n’existent tout simplement pas, insiste Que Choisir qui qualifie les escrocs de "bandits de la finance".

De nombreux escrocs font miroiter des placements atypiques aux rendements très élevés. Y figurent notamment les diamants ou les livres anciens… On vous vendra un placement de rêve mais en pratique, il n’augmentera pas votre capital. Il pourrait même vous appauvrir. Compte tenu des difficultés de la justice à retrouver les escrocs, il y a très peu de chances que vous puissiez retrouver votre argent. C’est d’autant plus inquiétant que, d’après l’Autorité des marchés financiers (AMF), les appels et les réclamations sont en forte hausse depuis quelques années (166 en 2016 contre 800 depuis 2017). D’après Que Choisir, ce genre d’investissements malheureux pourraient vous coûter jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros.

Méfiez-vous également de la vente pyramidale, une arnaque qui bien qu’ancienne, continue de faire des victimes comme en témoigne le procès de la Madoff de Touraine. Ici l’escroc embrouille des investisseurs en les poussant à placer leur argent sur des fonds qui seraient très rentables. En réalité, c’est l’argent versé par les nouvelles victimes qui alimente les plus anciennes. C’est la technique utilisée par Bernard Madoff pour détourner près de 50 milliards de dollars.

Enfin, certains escrocs passent par le Forex (Foreign Exchange Market), un marché d’échange des monnaies mondiales, dont Planet  a déjà fait l’analyse. C’est un marché à éviter car, en dépit de son apparence sérieuse, de très nombreux sites frauduleux mettent en avant des transactions séduisantes (20 à 88%). Les capitaux investis sont ensuite détournés et les sites disparaissent. En outre, "même via un site agréé, le risque de perte s’élève à 90%", explique Caroline Richard, de l’AMF, à UFC – Que Choisir.

Arnaques financières : que faire si vous êtes touché ?

D’après le site Crédit et Banque, un blog spécialisé dans les produits proposés par les banques, la première chose à faire en cas d’arnaque financière, c’est contacter l’AMF. Vous pouvez également faire appel à l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il est également possible, rapporte le site, de tenter une médiation auprès du médiateur de la banque ou du médiateur national.

Si aucune de ces solutions n’aboutit, il vous faudra poursuivre en justice. Dans le cadre d’un litige de moins de 4000 euros, vous pouvez passer par la justice de proximité. Dans tous les cas, assurez-vous de porter plainte.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Henri Dès : son fils va aller en prison

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.