Crise économique : comme en 2008, l’Etat français pourrait se tourner vers les épargnants

"Lors de la crise de 2008, l’endettement de l’État français a augmenté de 30%", rappelle Xavier Ragot, président de l’OFCE, dans les colonnes du Figrao. "L’État s’était massivement tourné vers les épargnants, ce qui aurait logiquement dû provoquer une augmentation des taux d’intérêt. Il n’en a rien été, car l’épargne croît aujourd’hui plus vite que l’endettement des États."

Si la crise actuelle va aussi engendrer une élévation de l’endettement public, les proportions seront moindres (5% environ à moyen terme), détaille le quotidien économique.

Conséquence, les épargnants n’auront pas d’autres choix que de financer l’Etat.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.