A l'avis de décès succède rapidement la nécessité d'organiser l'enterrement ou la crémation.
iStock

Obsèques laïques

Les familles sont invitées à discuter librement avec les agents des pompes funèbres du déroulement de la cérémonie. Elles peuvent déléguer à l’entreprise le soin d’officier, ou désigner elles-mêmes un officiant. En général, la cérémonie a lieu sur le lieu d’enterrement ou de crémation, et a priori pas un dimanche, ce jour n’étant pas ouvré. On peut donner aux participants des indications pratiques sur le déroulement ou la nécessité d’apporter des fleurs, par exemple. Il convient, dans toute l’organisation, de prendre en compte les volontés du défunt.

Publicité

Obsèques religieuses

Publicité

Il est dans tous les cas préférable de faire appel aux services d’une entreprise de pompes funèbres, afin d’assurer les aspects pratiques liés aux obsèques, tels que la fourniture du matériel funéraire, le transport du corps, la mise en terre, etc. Ces entreprises sont attentives aux exigences religieuses et personnelles. Quant aux codifications religieuses, elles dépendent du culte en question. Contactez l’autorité religieuse dont dépend le lieu d’inhumationou qui en est le plus proche : paroisse, mosquée, etc. Le religieux désigné pour l’office est alors mis en relation avec la famille, afin de discuter d’éventuels détails : par exemple, du choix des prières, des demandes particulières du défunt ou de l’organisation des prises de parole des proches. Il est d’ailleurs souvent possible de désigner un officiant en particulier, s’il s’agit d’une connaissance familiale, par exemple.