La garantie de prévoyance n'est pas à négliger dans votre mutuelle fonctionnaire. Face aux épreuves que sont les accidents ou la maladie, elle sert à vous protéger vous et vos proches.

Prévoyance incapacité, invalidité et décès

Il existe plusieurs types de garanties de prévoyance que les fonctionnaires peuvent souscrire auprès de leur mutuelle. Parmi lesquelles, l'invalidité, l'incapacité ou encore le décès. Ces garanties sont proposées par des caisses de prévoyance spécifiques selon la catégorie de fonction publique à laquelle vous appartenez (fonction publique de l'État, territoriale ou hospitalière).

L'assurance incapacité

En cas d'incapacité de travail, un fonctionnaire ne perçoit un plein traitement que pendant 3 mois, puis un demi-traitement pendant 9 mois. L'assurance incapacité compense la perte de salaire liée à un arrêt de travail. Ces indemnités s'ajoutent aux indemnités journalières versées par la Sécurité sociale et au salaire maintenu par l'employeur.

Publicité
Publicité

L'assurance invalidité

Il s'agit d'une rente perçue en complément de la pension versée par la Sécurité sociale. L'objectif est de compenser tout ou partie de la perte de revenu. L'invalidité, liée à une maladie ou un accident, doit être reconnue par la Sécurité sociale. La rente correspond soit à un montant fixe, soit à un pourcentage du dernier revenu perçu.

La prévoyance décès

Suite au décès de l'assuré fonctionnaire, la prévoyance décès assure un capital ou une rente à ses proches, venant ainsi compléter les prestations des régimes de base de Sécurité sociale. Cette prévoyance est obligatoire pour les cadres. Les bénéficiaires sont désignés par l'assuré, ou, à défaut, ce sont par ordre de priorité le conjoint non séparé de corps juridiquement, le partenaire de pacs ou concubin, les enfants, les parents, les autres héritiers.