Le tiers payant permet à l'assuré de ne pas avoir à avancer de frais médicaux dans certaines situations. Une solution avantageuse pour ne pas attendre le remboursement de l'Assurance maladie et de la mutuelle.

Tiers payant : qui est concerné ?

Publicité

Le tiers payant total permet de n'avoir aucun frais de santé à avancer. Quant au tiers payant partiel, il permet de ne payer que les frais qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Si l'assuré n'est pas éligible à ce dispositif, il devra avancer les frais de santé, avant d'être éventuellement remboursé par sa caisse d'Assurance maladie et sa mutuelle. Le tiers payant s'applique automatiquement pour les bénéficiaires de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire), de l'AME (aide médicale de l'État) et de l'ACS (aide à l'acquisition d'une couverture maladie complémentaire). Il concerne également les personnes victimes d'une maladie professionnelle, d'un accident de travail ou d'une affectation de longue durée. Les mineures de plus de 15 ans qui consultent pour leur contraception, les personnes effectuant un dépistage organisé et les personnes hospitalisées au sein d'un établissement conventionné profitent aussi du tiers payant.

Publicité

Les règles pour profiter du tiers payant

Pour bénéficier du tiers payant, il faut toutefois respecter certaines règles. Il faut tout d'abord avoir mis à jour sa carte Vitale. Il est également nécessaire de suivre le parcours de soins coordonnés, notamment en consultant son médecin traitant avant de prendre rendez-vous chez un spécialiste. Pour ne pas avoir de frais à avancer, le patient devra également consulter des professionnels et des établissements qui ne pratiquent pas de dépassements d'honoraires.