N'avez-vous jamais rêvé de descendre de votre propre avion privé ? Si c'est le cas, le rêve peut aujourd'hui devenir réalité et à moindre frais. De quoi s'offrir une balade dans les airs sans que votre compte en banque en souffre trop. 
IllustrationIstock

1 – Louer un jet privé

Si l’image que l’on associe aux jets privés est celle des stars et autres hommes politiques ou d’affaires milliardaires, il est aujourd’hui possible d’accéder à ce luxe. De plus en plus de prestataires se sont lancés dans la location de jet privés low cost.

C’est le cas notamment de la société Wijet, qui depuis 2014, en partenariat avec Air France, propose à ses clients la possibilité de voyager sur un petit jet d’affaire pouvant transporter jusqu’à 5 passagers.

A lire aussi : Les frais cachés des compagnies aériennes

Seule contrainte : décoller ou arriver à Roissy Charles de Gaulle en région parisienne.

Les avantages : vous fixez vos horaires comme bon vous semble et cet avion d’une autonomie d’environ 2000km vous permet de rejoindre près de 1200 destinations en Europe et Afrique du Nord.

Le coût : 2400€/l’heure de vol pour un trajet aller/retour (avec un retour devant être effectué dans les deux jours suivant le départ).

Renseignements sur www.wijet.fr

2 – Profiter d'une place à vide dans un jet

Aujourd’hui, près de 40 % des jets privés volent à vide. Pour exploiter les places vacantes, la plate-forme Cojetage propose de nombreuses possibilités de vols dans ces avions à des prix imbattables.

Le coût : c’est ainsi qu’un Paris-Genève se négocie à partir de 240€ le vol, un Genève-Côte d’Azur pour 250€.

Une contrainte : vous ne pouvez pas choisir la ou les dates ainsi que l’horaire qui vous arrangent puisque ceux-ci sont fixées en fonction de la disponibilité du jet.

Pour réserver, rendez-vous sur le site www.cojetage.com, et choisissez une destination parmi une liste de vols disponibles.

3 – Faire du coavionnage

Le covoiturage, vous connaissez ? A l’image de Blablacar, la célèbre plate-forme de mise en relation entre conducteurs et passagers, le coavionnage est basé sur le même principe : il permet de partager un petit avion à plusieurs. Vous embarquez alors à bord aux côtés d’un pilote amateur, qui partage ainsi ses frais avec les passagers. Le pilote est à l’initiative du vol et propose les places qu'il juge disponibles.

Pour vous mettre en relation, différents sites proposent de le faire : wingly (https://fr.wingly.io), coavmi (coavmi.com/fr), wingshare (www.wingshare.fr)

Le coût : des affaires intéressantes comme un Paris-Dôle pour 89€ ou un Limoges-Arcachon pour 75€.

4 – Ce que vous devriez savoir avant d'embarquer

Un jet privé neuf coûte en moyenne entre 2 et 30 millions d’euros. Au prix d’achat s’ajoutent les frais d’équipage, le kérosène… Pour amortir les coûts de leur jet privé, de nombreux propriétaires proposent leur avion à la location lorsqu’ils ne les utilisent pas.

Des avantages :

- oublier les heures d’attente à l’aéroport : plus la peine de se présenter 2 à 3 heures avant de prendre son vol, ni de patienter dans une file d’attente pour embarquer. Une présentation 15 minutes avant le décollage suffit bien souvent.

- aller où l’on veut et quand on veut : sauf si vous profitez d'une place à vide dans un jet, il est tout à fait possible de prévoir approximativement votre horaire et de partir de là où vous voulez. Avec 600 aérodromes dispersés sur le territoire, chaque Français est situé à moins de 50km de l’un d’entre eux.

Découvrez notre offre spéciale Black Friday, jusqu'à -75 % sur votre abonnement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.