Dans le calme et le respect des défunts, les cimetières sont aussi des lieux de vie qui en disent beaucoup sur les civilisations. En voici six à découvrir.  
Visitez 6 des plus beaux cimetières du monde

Cimetière du Père Lachaise (Paris)

1/6
Cimetière du Père Lachaise (Paris)

Le cimetière le plus vaste et le plus prestigieux de la capitale est aussi le plus visité au monde, avec plus de trois millions et demi de visiteurs chaque année. Celui que l'on a jadis appelé le cimetière de l'Est a été créé en 1804 et il faut savoir que c'est l'architecte Brongniart qui a réalisé les plans des lieux, le même qui est à l'origine du palais de la Bourse de Paris. A l'intérieur, on retrouve les sépultures de Molière, Lafontaine, Musset, Oscar Wilde, mais aussi Balzac, Proust, Apollinaire, ou encore la "Môme" Edith Piaf. Pour la petite histoire, le cimetière situé dans le 20e arrondissement porte ce nom en hommage au jésuite François d’Aix de La Chaise, surnommé père Lachaise, ancien confesseur du roi Louis XIV.

Vieux cimetière juif de Prague (République tchèque)

2/6
Vieux cimetière juif de Prague (République tchèque)

Il est l'une des plus vieilles nécropoles juives d'Europe (XVe), et la stèle la plus ancienne encore debout, date de 1439, c'est dire si la vue de ce cimetière est mystique. La dernière inhumation a eut lieu en 1787, et depuis le cimetière fait partie du musée juif de la ville. On dénombre en tout près de 12 000 pierres tombales de différentes époques, mais le nombre de corps ensevelis est bien plus important. Le déterrement des corps inhumés étant formellement interdit, les tombes sont empilées les unes sur les autres.

Cimetière Joyeux de Sapanta (Roumanie)

3/6
Cimetière Joyeux de Sapanta (Roumanie)

Depuis plus d'une cinquantaine d'années, les défunts de Sapanta, un village roumain de 3000 habitants, reposent dans un cimetière pas comme les autres. Les décorations des tombes sont faites à la main et mettent en scène les défunts dans leur vie quotidienne. C'est Stan Ioan Patras, un artiste local, qui a eu l'idée de peindre les premières croix mortuaires après la Seconde Guerre mondiale. Depuis, la tradition perdure.

Cimetière de Morne-à-l'eau (Guadeloupe)

4/6
Cimetière de Morne-à-l'eau (Guadeloupe)

Non, il ne s'agit pas ici d'un cimetière réservé uniquement aux joueurs d'échecs. En plein centre de cette commune guadeloupéenne, les 1800 tombes s’étagent sur les flancs d’un splendide amphithéâtre naturel. Le blanc éclatant prédomine, mais certains défunts reposent sous des tombes d’un bleu ou d’un rose discret. Mais la grande originalité du cimetière réside dans les motifs en damier noir et blanc qui garnissent la majorité des sépultures, donnant à l’ensemble des airs de grand échiquier. Il n'y a pas d'explication précise à ce choix, certains parlent du yin et du yang quand d'autres y voient simplement une coquetterie qui a été recopiée ensuite. Toujours est il que le décor est saisissant.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !