La Chine entend se lancer dans la construction de la plus importante ligne ferroviaire au monde reliant les Etats-Unis et la Chine sur une distance record de 13 000 km dont 200 km sous l’océan Pacifique. Le trajet durerait deux jours. Les détails avec Planet.fr.  

Acheter un ticket de train en Chine direction les Etats-Unis ? Ça pourrait être possible dans un futur proche ! La Chine examine la possibilité de construire la plus importante ligne ferroviaire au monde pour des trains à grande vitesse menant jusqu’aux Etats-Unis, rapporte le quotidien britannique The Guardian, le jeudi 8 mai, en citant plusieurs médias chinois notamment le Beijing Times et le China Daily. Il s’agit de relier le nord-est de la Chine à l’Amérique du Nord en deux jours grâce à un train roulant à une vitesse moyenne de 350 km/h.

> Lire aussi : Lorsque son TGV est en retard, Manuel Valls envoie un SMS au patron de la SNCF

Un ambitieux programme de construction de lignes ferroviaires

Le projet, baptisé "Chine-Russie-Canada-Amérique", se révèle pour le moins ambitieux. Le train partirait de Pékin puis, traverserait la région russe de Sibérie avant d'emprunter un tunnel sous le Pacifique par le détroit de Béring pour rejoindre l’Alaska, le Canada, et enfin les Etats-Unis. Au total, il serait possible de parcourir pas moins de 13 000 km sur la même ligne, soit près de 3 000 km de plus que le Transsibérien. Le tunnel traversant le détroit de Béring entre la Russie et l’Alaska mesurerait à lui seul 200 km soit quatre fois celui sous la Manche.

Selon The Guardian, même si l’ampleur du projet soulève beaucoup de questions, les médias chinois avancent que la technologie est déjà au point et sera utilisée pour relier la province de Fujian au sud-est de la Chine à Taiwan. La Chine prendrait à sa charge la construction de la ligne. L’histoire de dit pas combien coûtera le billet. Par ailleurs, on ignore aussi si le gouvernement chinois a réellement commencé les discussions sur le projet avec la Russie, le Canada et les Etats-Unis. Les fondements de ce projet datent depuis l’époque du tsar de Russie, lorsqu’un ingénieur français lui a proposé l’idée. Ils ont refait surface en 2007 par des politiques russes mais les limites financières de l’époque ont posé problème. Si les premières liaisons ferroviaires à grande vitesse datent de seulement 2007 en Chine, l'empire du Milieu s'est construit depuis le plus vaste réseau au monde, 11 000 kilomètres à la fin 2013.

Publicité
Face à une économie qui s'essouffle, la Chine entend accélérer le développement des infrastructures et mise de plus en plus sur les trains à grande vitesse pour tracter la croissance. D’autres projets de voies ferrées seraient également à l’étude à Pékin, pour relier l’Europe à l’Ouest de la Chine notamment.

Voir vidéo sur le même thème : Un train foudroyé au Japon

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité