La culture de la vigne en Argentine remonte au XVIe siècle, quand les conquistadors espagnols ont planté du "criolla". Depuis, le vignoble argentin n'a cessé de grandir et s'étend aujourd'hui sur une distance de 1 700 km du Nord au Sud du pays. La reconnaissance sur le plan international de l'Argentine repose principalement sur le Malbec. Originaire du vignoble de Cahors, c'est la variété de rouge la plus cultivée. Le principal cépage blanc est le Torrontes.