Arton Capital a dévoile le classement des passeports qui permettent le plus de voyager sans visa. Le pays en tête n’est plus européen.

En fonction des accords diplomatiques établis entre les pays, tous les passeports ne se valent pas en termes de puissance internationale. Quand certains passeports donnent accès à plusieurs pays sans ayant à demander de visa, d’autres n’ont pas cette chance. C'est ce qu'à révélé le classement Passport Index réalisé par Arton Capital, une société de conseil d’investissements canadienne, qui compare les passeports de 199 nationalités à travers le monde. Quels sont ces passeports surpuissants ?

Le passeport allemand était au premier rang de ce classement jusqu’à octobre 2017, donnant accès à 161 pays sans visa. L’Allemagne a été détrônée par Singapour et la Corée du Sud depuis le 20 février dernier. Les deux passeports asiatiques permettent à leurs propriétaires d’accéder à 162 pays.

Un top 5 suprenant

Les prochains sur la liste des pays aux passeports les plus puissants du monde ? La France, l’Italie, l’Espagne, la Suède, le Danemark et la Finlande, avec 160 pays au compteur. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’Union Européenne est bien garnie en voyage facile, grâce à l’espace Schengen.

Contre toute attente, malgré le Brexit, le Royaume-Uni tient son rang. Les britanniques ont réussi à trouver leur place en 4e position, avec 159 pays, aux côtés de la Belgique, l’Autriche, le Portugal, les Pays-Bas, la Norvège, et le Luxembourg.

Les Etats-Unis et le Canada, connus pour leurs passeports sésames, arrivent en final de top 5 avec l’Irlande et la Suisse. Le passeport du Vatican arrive bon dernier du clan des pays de l’UE avec seulement 133 pays, souligne BFMTV.

Les passeports les moins puissants

Les passeports les plus rescritifs, en bons derniers du classement mondial sont ceux de la Somalie avec 34 pays, la Syrie avec 33, du Pakistan (30), de l’Iraq (29) et l’Afghanistan avec seulement 26 pays.

D’autres passeports existent en parallèle de ce classement : les passeports diplomatiques et les "passeports dorés".

Les passeports diplomatiques, eux, facilitent les conditions de déplacements de leur titulaire pour se rendre dans certains pays et y exercer leur mission. Ils sont délivrés au ministère des affaires étangères par exemple, pour une durée maximale de 10 ans.

Publicité
Les passeports dits "dorés" peuvent être soumis à quelques controverses. Ces passeports ou visas délivrés offrent une certaine nationalité contre investissement. Jusqu’ici tout va bien, mais cela peut engendrer des risques de blanchiment d’argent et de fraudes fiscales, ainsi que s'en inquiétait l’OCDE, dans un article des Echos : "De plus en plus de juridictions offrent la résidence par l’investissement ou la nationalité par l’investissement."

En vidéo - Eurostar : billets Londres-Amsterdam en vente !

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité