Les trésors de Zanzibar : s'imprégner de la culture locale

Comment mieux connaître l'île ? En se prenant pour un local. Cela commence par les transports. A Unguja, l’île principale de Zanzibar, on parcourt le territoire au guidon d’un deux-roues. C'est de coutume locale. Vous verrez vous pouvez en louer partout. Ce n'est pas très cher, mais il faut juste être prudent sur les routes parfois délabrées.

À Zanzibar, si l’objectif avoué de vos vacances est de vous gorger de soleil, rendez-vous à la pointe nord de l’île. Rien de spécial à y faire, à part buller sur son transat. Pour les plus curieux, il faut aller voir Jambiani. Ce charmant village étale ses petites maisons de pierre de corail au pied de gigantesques cocotiers qui chatouillent le ciel. Ici, on ne sait plus vraiment où commence la plage.

Publicité
Publicité

Enfin, pour celles et ceux qui souhaitent vivre une expérience disons plus sauvage, rien de tel qu’une balade accompagnée d’un ranger dans la forêt préservée du parc national de Jozani. C’est là que vit le colobe roux, une espèce de singe endémique à Zanzibar qui a la particularité de ne pas avoir de pouce opposable. Il y a de quoi être surpris par cette île.

Vidéo : Arnaque de vacances : attention aux escroqueries à la location !