Ces bateaux, toujours plus grands et toujours plus beaux, étaient tout autant des moyens de transport que des outils de rayonnement pour leurs pays. Véritables ambassadeurs de la technologie et de l’art de vivre de leurs nations, ces vaisseaux intégraient ce qui se faisait de mieux, à leur époque, en termes d’innovation technologiques, de confort et de raffinement. En voici les plus prestigieux représentants. 

Impératrice Eugénie (1865)

©

©DR

Premier paquebot transatlantique réalisé à Saint-Nazaire, l’Impératrice Eugénie, baptisée en hommage à l’épouse de Napoléon III, illustre parfaitement les progrès techniques issus de la révolution industrielle et, pour les navires, l’adoption de la machine à vapeur. Doté de roues à aubes, le paquebot de 108 mètres de long et 3200 tonneaux de jauge, capable d’embarquer 200 passagers et de naviguer à 13 noeuds, est aussi équipé de mâts. Une propulsion mixte en attendant l’abandon des voiles à la fin du XIXème siècle. Entrée en service en 1865, l’Impératrice Eugénie est perdue 30 ans plus tard après son échouement en Colombie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité