Prudence, les allergies sont de retour ! Une dizaine de départements sont en alerte en ce moment, et d'autres devraient atteindre un pic prochainement. Si, comme un quart des Français, vous souffrez d'une allergie au pollen, préparez-vous à un week-end difficile dans ces régions. Le point.
Pic de pollen : les 10 départements en alerte en ce moment

L’allergie au pollen touche près de 25% des Français, pour qui le retour du printemps est aussi synonyme d’inconfort. Avec l’arrivée des beaux jours, la prudence est donc de mise, surtout dans certaines régions.

En effet, la pollinisation n’est pas la même partout, et concerne plusieurs végétaux différents. 

En ce moment, si la saison pollinique de l'aulne touche à sa fin, celle des cupressacées et du bouleau vient à peine de commencer… Et atteint déjà des pics dans certaines zones de l’Hexagone.

Risque “élevé” autour de la Méditerranée

A ce titre, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) alerte déjà sur la présence importante du pollen de cupressacées dans plusieurs régions. Une dizaine de départements, notamment autour de la Méditerranée, sont considérés “à risque élevé" par l’agence.

Le pollen de bouleau arrive

Ailleurs, c’est le pollen de bouleau ou de frêne qui devrait poser problème dans les prochains jours. 

L’agence a établit un calendrier prévisionnel de sa pollinisation dans plusieurs villes :

  • 26 mars : Paris
  • 28 mars : Lyon
  • 29 mars : Montluçon
  • 30 mars : Rouen
  • 31 mars : Amiens

Toutefois, ces dates sont à nuancer, car souvent, quelques pollens sont déjà présents dans l’atmosphère plusieurs jours auparavant.

Pas de panique, toutefois, si vous habitez au nord de l’Hexagone. “Les pollens de bouleau vont profiter du beau temps prévu cette semaine pour se disperser, le risque d'allergie est déjà de niveau faible à moyen sur une bonne moitié nord de la France”, précise le RNSA. 

Alerte au pollen de frêne en Normandie

En revanche, en Normandie, les pollens de frêne sont très présents en ce moment. Ils peuvent occasionner “un risque d'allergie souvent de niveau moyen, voire même élevé”, soutient le Réseau.  

Les bon réflexes 

Si vous souffrez d’une allergie au pollen, prudence pendant ces pics. Suivez bien le traitement prescrit par votre médecin, car la fin de semaine s’annonce difficile, surtout si vous habitez dans l’un des départements concernés par l’alerte en cours.

Découvrez lesquels dans notre diaporama. 

** selon la Carte du risque d’allergie au pollen du RNSA le 24 mars 2022

Le Var

1/10
Le Var

Dans le Var, le risque d’allergie est élevé selon le RNSA, en raison de la présence importante de pollens de cupressacées

Le Vaucluse

2/10
Le Vaucluse

Dans le Vaucluse, le risque d’allergie est élevé selon le RNSA, en raison de la présence importante de pollens de cupressacées. La présence de pollens de peuplier dans le département occasionne aussi un risque modéré d’allergies. 

Les Bouches-du-Rhône

3/10
Les Bouches-du-Rhône

En raison de la présence élevée de pollens de cupressacées, les Bouches-du-Rhône sont en alerte : le risque d’allergie y est élevé. 

Le Gard

4/10
Le Gard

Dans le Gard, le risque d’allergie est élevé selon le RNSA, en raison de la présence importante de pollens de cupressacées

L'Hérault

5/10
L'Hérault

L’Hérault est en alerte selon le RNSA : la présence très importante de pollens de cupressacées risque fortement de causer des allergies. 

L'Aude

6/10
L'Aude

En raison de la présence élevée de pollens de cupressacées, le département de l’Aude est en alerte : le risque d’allergie y est élevé. 

Les Pyrénées-Orientales

7/10
Les Pyrénées-Orientales

Dans le département des Pyrénées-Orientales, le risque d’allergie est élevé selon le RNSA, en raison de la présence importante de pollens de cupressacées

Le Maine-et-Loire

8/10
Le Maine-et-Loire

La présence importante de pollens de frêne, de bouleau, mais aussi de graminées occasionne un risque important d’allergie dans le Maine-et-Loire, précise le RNSA. 

Le Calvados

9/10
Le Calvados

Le Calvados est en alerte selon le RNSA : la présence très importante de pollens de frêne risque fortement de causer des allergies. 

La Manche

10/10
La Manche

En raison de la présence élevée de pollens de frêne, le département de la Manche est en alerte : le risque d’allergie y est élevé. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.