Le thermomètre va grimper dimanche 31 juillet.
Le dernier week-end du mois de juillet s'annonce chaud et ensoleillé sur la majorité de la France. Dimanche, de très fortes chaleurs sont attendues, si bien que les seuils caniculaires risquent d'être atteints dans 6 départements. En voici la liste.

Le dernier week-end du mois de juillet s'annonce beau et sec sur l'ensemble de l'Hexagone.  D'après les prévisions de La Chaîne Météo, "l'anticyclone des Açores regonflera par l'ouest favorisant un temps ensoleillé et plus chaud", tandis que les orages se feront de plus en plus rare et les chaleurs de plus en plus fortes.

En outre, le mercure devrait grimper à nouveau dans les régions du nord du pays.

Samedi 29 juillet 2022, le site spécialisé en météorologie annonce un ciel globalement bleu et ensoleillé sur la majorité de l'Hexagone, malgré quelques nuages en montagne et des orages persistants sur les reliefs les plus élevés.

"Les minimales se situeront entre 13 et 24°C des côtes de la Manche aux bords de la Méditerranée. L'après-midi, on attend 28 à 32°C de moyenne du nord au sud", précise le prévisionniste.

Les seuils de canicule atteints voire dépassés dans 6 départements

Dimanche 30 juillet 2022, en revanche, c'est la chaîne des Pyrénées qui sera menacée par un risque de dégradation orageuse. Dans le même temps, le reste de pays peut s'attendre à un grand soleil et à de fortes chaleurs. L'après-midi, on attend 30 à 34°C en moyenne.

Comme le souligne La Chaîne Météo, cette situation est propice à une éventuelle canicule la semaine qui suit, notamment dans le sud du territoire. Dimanche, déjà, les valeurs caniculaires de jour seront atteintes dans quelques départements, au nombre de six.

Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessous.  Les informations renseignées se basent sur les informations de Météo France au mardi 26 juillet 2022 et sont susceptibles d'évoluer. Planet a sélectionné les territoires dont la température maximale attendue dimanche égale ou dépasse le seuil de déclenchement de la vigilance canicule orange. Patrick Marlière, météorologue pour Agate Météo, regrette auprès de Planet "une situation vraiment exceptionnelle sur toute la France", où "pas une région n’a été épargnée, de la Bretagne au nord-est, de l’extrême nord aux Pyrénées et jusqu’en Méditerranée". "On a déjà eu un mois de juin remarquable avec des coups de chaleur et surtout des orages d’une extrême violence ainsi des chutes de grêle que l’on n’avait jamais vues", rappelle le prévisionniste. Ce mois de juillet, "très chaud avec des épisodes caniculaires", est également préoccupant en raison de la forte sécheresse qui touche actuellement le pays. "Ce n’est pas les quelques averses orageuses qui vont résorber ce déficit pluviométrique", déplore Patrick Marlière, très inquiet au sujet de ces vagues de chaleur qui se multiplient

Canicule : sécheresse et restrictions d'eau

Conséquence de ces fortes chaleurs, presque toute la France est en effet concernée par une alerte sécheresse. Au total, 91 départements métropolitains. Pour l’heure, Yvelines, Haute-Vienne, Hauts-de-Seine, Paris et Seine-Saint-Denis ne sont pas impactés, précise RTL.

Et qui dit sécheresse, dit forcément restrictions d’eau. Une bonne partie de l’ouest et du sud-ouest du pays mais aussi quelques départements du sud-est sont en niveau de crise, selon la carte de Propluvia. Dans ces territoires, l’arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles a été décidé. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).

L’alerte renforcée a été donnée pour 20 départements, situés dans le sud, l’est et le nord du pays. Pour ces départements, les prélèvements à des fins agricoles doivent être réduits d’au moins 50 %, et les prélèvements pour l'arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures doivent être plus fortement limités. Pour les départements placés en état d’alerte, au nombre de neuf, la consommation d’eau à des fins agricoles doit être réduite de 50 % ou mois. L’arrosage des jardins et des espaces verts ainsi que le lavage des voitures sont interdits à certaines heures. 

"Quatre décès en lien possible avec la chaleur"

Un rapport de Santé publique France annonce même ce jeudi 28 juillet que "quatre décès en lien possible avec la chaleur" lui ont été notifiés. "Ces quatre décès ont eu lieu durant une vigilance canicule orange ou rouge. Un bilan consolidé sera produit dans le bilan publié à la fin de l’été", précise l’agence de santé publique, qui a obtenu ces alertes du système  d’inspection du travail

Lancer le diaporama

Haute-Corse

1/6
Haute-Corse

Seuil départemental de déclenchement de la vigilance canicule : 33°C

Température maximale attendue : 33°C à Bastia

Alpes-Maritimes

2/6
Alpes-Maritimes

Seuil départemental de déclenchement de la vigilance canicule : 31°C

Température maximale attendue dimanche : 32°C à Cannes

Corse-du-Sud

3/6
Corse-du-Sud

Seuil départemental de déclenchement de la vigilance canicule : 33°C

Température maximale attendue : 33°C à Porto-Vecchio

Bouches-du-Rhône

4/6
Bouches-du-Rhône

Seuil départemental de déclenchement de la vigilance canicule : 35°C

Température maximale attendue dimanche : 35°C à Istres

Voir la suite du diaporama

Gard

5/6
Gard

Seuil départemental de déclenchement de la vigilance canicule : 36°C

Température maximale attendue dimanche : 36°C à Nîmes

Vaucluse

6/6
Vaucluse

Seuil départemental de déclenchement de la vigilance canicule : 36°C

Température maximale attendue dimanche : 36°C à Avignon