Après un début de printemps marqué par des records de chaleur, qu'en sera-t-il de l'été qui s'en vient ? Températures, perturbations, risque de canicule... Découvrez les toutes dernières prévisions.
Météo de l’été : les prévisions pour juin, juillet et aoûtIstock
Sommaire

L’été calendaire approche ! Cette année, il débutera le 21 juin 2022 à 11h13 avec le solstice d'été et se terminera le vendredi 23 septembre 2022 à 03h03 avec l'équinoxe d'automne. Pourtant, le climat estival semble déjà bien installé sur une grande partie de l’Hexagone. Le mois de mai 2022 a été, à ce titre, le plus chaud jamais enregistré, selon Météo France. La tendance va-t-elle se poursuivre tout l’été ?

Selon les prévisions de la Chaîne Météo, c’est bien un été chaud et orageux qui nous attend dans l’Hexagone. “La configuration météorologique globale de l’été devrait présenter des centres d’action toujours inversés à l’échelle européenne, avec une récurrence de hautes pressions (anticyclones) positionnées en Europe du Nord et de basses pressions (dépressions) sur la Méditerranée”, précise le site. Concrètement, le temps devrait donc être sec au Nord, et assez instable au Sud, ce qui n’est pas habituel pour la période.

Le retour du phénomène météorologique La Nina, (refroidissement des eaux du Pacifique), serait, quant à lui, propice à un climat orageux cet été en France, avec des températures qui pourraient se situer 1,5°C au-dessus des moyennes de saison.

En moyenne, sur l'Hexagone, la température normale de la saison est de 19,9 °C, selon Météo France.

Les cinq étés les plus chauds depuis 1900 sont assez proches de nous :  il s’agit de 2003, 2018, 2019, 2017, 2015. L'année 2022 pourrait-elle faire partie du palmarès ? 

Météo de l’été : les prévisions pour le mois de juin

L’été météorologique, à distinguer de sa date calendaire, commencera le 1er juin. C’est à partir de cette date que les températures risquent d’être les plus chaudes de l’année. Surtout, selon la Chaîne Météo, “Le mois de juin pourrait être le mois le plus chaud de l’été”. Les températures pourraient grimper au-delà de 2°C par rapport aux normales de saison. Et c’est dans le Nord que le phénomène sera le plus marqué !

Faut-il pour autant craindre des fortes chaleurs, voire une canicule ?

La Chaîne Météo rassure : le mois de juin devrait également être marqué par une série d’orages, qui pourraient éviter une sécheresse que craignent déjà beaucoup d’agriculteurs. Ces perturbations orageuses devraient se situer “sur un axe s’étendant le plus souvent du sud-ouest vers le nord-est, remontant d’Espagne”, rapporte le site spécialisé. 

Les précipitations resteront toutefois déficitaires, surtout dans le quart sud-est et au nord de la Loire, des zones qui devraient être épargnées par les orages de juin.

Un temps donc chaud mais perturbé pour ce premier mois estival. Qu’en sera-t-il en juillet ? 

Météo de l’été : les prévisions pour juillet

En juillet, le schéma météorologique sera similaire au mois de juin, prévoit la Chaîne Météo. Les centres d’action demeureront inversés, ce qui pourrait être propice à un temps sec au Nord, et des perturbations orageuses autour de la Méditerranée. 

Côté mercure, on attend des températures au moins 1,5°C au-dessus des normales de saison. 

Et comme en juin, il faut prévoir un certain nombre d’orages sur l’axe “habituel habituel remontant du sud-ouest vers le nord-est”, précise la Chaîne Météo. Mais pas que : le tonnerre pourrait gronder dans d’autres régions, et les averses qui l’accompagnent devraient permettre à l’Hexagone de retrouver un taux de précipitationsproche des normales saisonnières… Sauf dans le nord-ouest et dans le sud-est, qui devraient être moins touchés par les orages. 

Selon Météo France, il tombe en moyenne 190 mm de précipitations chaque été en métropole. 

Les orages vont-ils persister au mois d’août ? La chaleur va-t-elle s’intensifier ?

Météo de l’été : les prévisions pour août

Il s’agit traditionnellement du mois le plus chaud de l’année. En 2022, les dernières prévisions ne dérogent pas à la règle : août devrait être assez chaud, mais bien plus humide que les deux mois précédents, en raison d’un “changement de régime”, explique la Chaîne Météo. 

Il faut s’attendre à un temps plus perturbé, et à de nombreuses précipitations. Elles “pourraient être excédentaires d’environ 5 à 10% à l’échelle de l’hexagone de façon assez homogène”, précise le site. 

Les températures, quant à elles, devraient se situer 0,5 à 1°C au-dessus des normales de saison.

Météo de l’été : un risque de canicule ?

C’est donc un climat lourd et une ambiance humide qui semble attendre l’Hexagone cet été. 

Sur les trois mois, les prévisions de la Chaîne Météo font état de températures 1,5°C au-dessus des moyennes de saison. Un écart propice à des épisodes caniculaires, avance le site, même si de nombreux orages sont à prévoir. “comme en2018 par exemple, où l’été fut très chaud, mais également très orageux”, poursuit le site. 

Les perturbations orageuses pourraient toutefois limiter l’aggravation de la sécheresse sur le territoire, et atténuer les fortes chaleurs. Mais le ressenti global pourrait être désagréable

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.