Une vague de froid est survenue le week-end dernier, donnant lieu à des records pour un mois de mai. Les températures vont-elles rester les mêmes cette semaine ?
IllustrationIstock

Météo : moins de froid mais toujours pas de beau temps

Ce week-end, une vague de froid et des chutes de neiges ont surpris beaucoup de Français. Soyez rassurés, les températures sont remontées dès mardi après-midi et la vague de froid est déjà terminée. On commence à se rapprocher des moyennes de saisons mais "il ne va pas non plus faire beau", explique Etienne Kapikian, prévisionniste chez Météo France.

En effet, il y aura de la pluie accompagnée de quelques averses cette semaine. Des précipitations sont prévues sur la grande majorité de l’Hexagone et particulièrement sur la façade Atlantique du pays. Ces pluies ne sont pas une si mauvaise nouvelle pour les végétations qui se nourrissent en surface. Toutefois, ce ne seront pas des pluies efficaces pour toute l’agriculture puisqu’elles ne vont pas pénétrer les nappes phréatiques.

Ainsi, les températures s’élèvent doucement cette semaine. Elles atteignent alors les 16°C pour l’Ile-de-France, le Pays de la Loire ou pour la Provence-Alpes-Côte d’Azur dans la journée de mercredi. Du côté Corse, seules quelques éclaircies sont à prévoir.

Jeudi, le soleil viendra timidement chasser la pluie au cours de l’après-midi. Les sudistes seront débarrassés de la pluie mais les Normands et les habitants des Hauts-de-France ne pourront pas en dire autant puisqu’il y restera quelques rares averses et une température moyenne de 12°C. Il faudra attendre ce week-end pour que le soleil revienne de façon uniforme, avec une température moyenne de 14°C.

Vague de froid du week-end dernier : ce n’est pas la première fois

A noter que le mois de mai est particulier pour la météo. En effet, même si on s’efforce de l’oublier, explique Etienne Kapikian, ce mois est plutôt instable.

"Il n’est pas inédit, mais exceptionnel dans le climat moderne qu’il neige en plein mois de mai", indique le prévisionniste.

Ce n’est pas donc pas la première fois qu’il neige à cette période, notamment en plaine. En outre, les chutes auxquelles ont assisté les habitants d’Alsace, Belfort, Besançon ou plus rarement de régions parisiennes, proviennent d’une masse d’air polaire. Le phénomène a également été observé en 2010, en 1997, 1979 ou encore en 1935.

Ce qui est notable, en revanche, c’est le record battu ce mardi 7 mai. La matinée a été la plus fraîche, pour un mois de mai depuis 1979. La température moyenne de 2.5°C n’avait pas été atteinte depuis 40 ans, elle entre désormais dans le top 12 des matinées de mai les plus fraîches depuis l’année 1947.

Vidéo : Météo : des records de froid battus pour un mois de mai

Vidéo : Météo : des records de froid battus pour un mois de mai