La France va connaître l'un de ces moments les plus chauds de l'année dès cette semaine. Nombreux sont les médias qui annoncent une température "ressentie" de 48°C. Mais que signifie cette expression ?
IllustrationIstock

Qu’est-ce que la température ressentie ?

Jeudi et vendredi, le ressenti pourrait atteindre 48. Néanmoins, il ne s’agit pas de la température ambiante, mais seulement de la sensation corporelle que vous éprouverez à ce moment. Il s'agit, en effet de  votre niveau d’inconfort. Ces ressentis, calculés grâce à "l’indice humidex", prennent en compte la température en °C et le point de rosée (soit le taux d’humidité dans l’air), lui aussi en °C. En période de grands froids, ces chiffres sont calculés à partir de "l’indice de refroidissement éolien".

"Imaginons que là où vous êtes, votre point de rosée soit à 21°C (cette donnée est accessible sur les sites météo des aéroports)", explique Ouest-France, et que votre thermomètre, lui, indique 40°C (à l’ombre et à l’abri du vent). Si l’on croise les données du tableau humidex (disponible sur Wikipédia), l’indice est de 48. "C’est-à-dire 48°C ? Non, pas du tout. 48 tout court", écrit le quotidien. Il ne faut donc surtout par confondre les degrés de température et le niveau d'inconfort.

Canicule : la France devrait atteindre le niveau de danger

Il faut savoir qu’il n’y a aucun inconfort lorsque l’indice humidex se situe en dessous de 30. A partir de 30, jusqu’à 39 il y a un certain inconfort, puis beaucoup d’inconfort dès 40. En revanche, dès que l’indice Humidex atteint 45, il existe un danger réel auquel s’ajoute un potentiel coup de chaleur. Enfin, au-dessus de 54, il y a un coup de chaleur imminent. En l’occurrence, nous serons à un niveau de danger.

Cependant, "si on n’a pas de certitude sur les températures, vous imaginez bien que nous n’en avons encore moins sur l’indice humidex", a déclaré Sébastien Léas à France Info.

Le prévisionniste estime qu’il y a un haut risque de forte humidité dans certaines zones de France, toutefois, il est encore trop tôt pour avoir des données précises sur les lieux et les périodes touchées.

Vidéo : Canicule : augmenter le volume de la clim, une fausse bonne idée selon les médecins