Des températures estivales et un long week-end sont souvent synonymes de barbecue. Mais attention à ce que cette tradition culinaire ne vire pas au cauchemar. Suivez nos conseils. 
IllustrationIstock

1 – Pour éviter la colère des voisins

Ce que dit la loi : un barbecue n’est pas considéré comme un trouble anormal de voisinage, sauf si vous réalisez des grillades à tous les repas et empêchez votre voisin de disposer pleinement de son jardin. Il vous faudra cependant vous référez au code de l’urbanisme de votre commune et vérifier qu’aucun arrêté ne l’interdit notamment pour cause d’incendie. De la même manière, en appartement, mieux vaut consulter le règlement de copropriété*, même si vous avez une terrasse.

A lire aussi :50 blagues pour animer un repas en famille !

Publicité

Attention à la fumée : pour éviter une fumée épaisse, enlevez les surplus de gras de vos viandes avant la cuisson. La graisse a tendance à attiser le feu. Evitez de brûler des cagettes ou autres bois de récupération qui peuvent également émettre des fumées importantes et toxiques.

Un conseil : si vous avez un barbecue avec couvercle, laissez-le fermé. Cela évitera les appels de flamme et la cuisson en sera meilleure.

* disponible auprès du syndic

Publicité

2 – Attention aux brûlures

Chaque année, le barbecue est la cause de nombreuses brûlures et d’accidents domestiques.

Avant de l’allumer : assurez-vous de sa stabilité et des conditions climatiques (à oublier en cas de grands vents), puis posez-le dans un endroit dégagé isolé de toute source inflammable loin des végétaux et objets. Assurez-vous que les enfants ne jouent pas à proximité.

Au moment de l’allumage : privilégiez le charbon de bois ou bois naturel épuré sans traitement chimique. Oubliez l’essence, l’alcool à brûler ou tout autre produit qui pourrait entraîner des appels de flamme. Utilisez un tablier et des maniques qui vous couvrent les avant-bras, ainsi que des ustensiles avec un manche long et une poignée en bois pour manipuler la grille.

Publicité
Publicité

Pendant la cuisson : prévoyez de quoi éteindre les flammes en cas d’urgence. Un seau de sable est idéal, mais vous pouvez également faire appel à un tuyau d’arrosage branché à proximité.

Autre astuce : jeter une poignée de sel sur les flammes qui surgissent pour les atténuer.

3 – Evitez les intoxications

Pour éviter les contaminations croisées, la viande crue ne doit pas entrer en contact avec la viande cuite. Cela peut entraîner l’apparition de bactéries et de germes en tous genres. Les salades servies lors du barbecue doivent être réservées au frais pendant la cuisson des viandes.

Publicité

Il est déconseillé de laisser les flammes entrer en contact avec la viande. Cela provoque une substance cancérigène appelée hydrocarbure aromatique polycyclique. Pour l’éviter, la braise doit être suffisamment chaude et préparée à l’avance avant d’ajouter la viande sur la grille. Consommer de temps en temps une viande brûlée par les flammes n’est pas un problème. C’est la répétition qui a un effet néfaste sur la santé.

En plus : le barbecue doit être entretenu et bien lavé avant et après son utilisation.

4 – Pour oublier l’attente trop longue

Une des clés de la réussite d’un barbecue réside dans le "timing". Pas évident de faire passer tout le monde à table en même temps.

Publicité

C’est ainsi que :

- vous aurez à allumer votre feu 45min avant le début de la cuisson pour obtenir des braises sans flamme.

- vous tenterez de cuire les aliments qui nécessitent une longue cuisson à la poêle ou sur une plancha, avant de les marquer sur le grill à la fin de la cuisson.

Publicité

- vous pourrez déposer les pièces de viande sur le grill en fonction des cuissons : porc et poulet demandent autour de 25min de cuisson, agneau et bœuf, 10min, vos saucisses, quelques minutes.