Sommaire

Annie Girardot, 1996, César de l’émotion

Annie Girardot, 1996, César de l’émotion

L’une des plus grandes actrices françaises, qui a tourné avec Pinoteau, Molinaro encore Blier, sort alors d’une immense traversée du désert. Peu sollicitée par le cinéma, Annie Girardot a connu de graves problèmes de drogues et d’alcool. C’est le film Les Misérables de Claude Lelouch qui va la faire revenir sur le devant de la scène, et lui offrir le César du Meilleur second rôle féminin.

Une récompense qu’elle recevra à nouveau 6 ans plus tard grâce au rôle que lui offre Michael Haneke dans La Pianiste. En 1996, émue aux larmes, elle déclarera : "Je ne sais pas si j'ai manqué au cinéma français, mais à moi le cinéma a manqué. Follement. Éperdument. Douloureusement. (...) Votre amour me fait penser que peut-être, je dis bien peut-être, je ne suis pas encore tout à fait morte."

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.