Sommaire

Romane Bohringer, 1993, César du plus beau retour

Romane Bohringer, 1993, César du plus beau retour

Révélée par Les Nuits fauves, la fille de Richard Bohringer reçoit cette année-là le César du meilleur espoir féminin pour son rôle de fille amoureuse d’un toxicomane paumé. Le film narre avec force le drame du SIDA, maladie dont le réalisateur, Cyril Collard, mourra quelques jours avant la cérémonie des César, à l’âge de 35 ans.

"Les Nuits fauves" sera couronné de quatre César, dont celui du meilleur film, et Romane Bohringer prononcera l’un discours les plus émouvants du cinéma français et un vibrant hommage à Cyril Collard.

Voir la vidéo 

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.