Ecouter l'article :

Marie-Louise Lopéré, l'une des célèbres bigoudènes de la franchise, est décédée à l'âge de 97 ans à Penmarc'h dans le Finistère. Habillées en tenue traditionnelle, vantant la marque de plats à cuisiner, ces femmes ont marqué des millions des Français à la télévision.
Que sont devenues les célèbres bigoudènes de la pub Tipiak ?©Youtube/TipiakCapture vidéo

Un slogan culte qui a marqué des millions de Français. Marie-Louise Lopéré, l’une des célèbres bigoudènes de la pub Tipiak, est décédée à l’âge de 97 ans dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 avril à Penmarc’h, comme le rapporte Le Télégramme, ajoutant que sa disparition n’est pas liée au coronavirus.

Résidente à l’Ephad Menez-Kergoff dans le Finistère, elle a été notamment l’une des dernières bigoudènes à porter la coiffe traditionnelle bretonne. Avant de devenir populaire sur le petit écran, Marie-Louise Lopéré a travaillé en tant qu’ouvrière dans une conserverie puis dans des magasins de marée, comme l’indique Ouest-France. Mariée, puis veuve à 29 ans, elle a pris sa retraite en 1983.

C’est en 2012 que la retraitée, avec ses consœurs Andrée Le Floch et Alexia Caoudal, est révélée au grand public dans la publicité Tipiak, vantant les mérites des fameux plats à cuisiner. "J’ai sa photo dans mon bureau. Je la vois tous les jours", a témoigné le maire de Penmarc’h, touché par la disparition de la nonagénaire, à qui il avait décerné la médaille de la ville en 2016. "C’était une personne emblématique de notre commune. Une belle Bigoudène. Quelqu’un de très simple que j’appréciais beaucoup", se remémore-t-il au quotidien régional.

Plusieurs générations de bigoudènes pour Tipiak

Les célèbres bigoudènes de la franchise Tipiak ont été nombreuses à se succéder. Dans cette publicité tournée en 1993 par Jean Becker, les premières mamies à s’exclamer "Pirates, ils ont volé notre recette" sont Jeanne Guéguen, Berthe Jaouen et Maria Lambour.

Mais après leur disparition dans les années 2010, elles sont remplacées par Andrée Le Floch, Marie-Louise Lopéré et Alexia Caoudal. Seule cette dernière porte encore la mythique coiffe comme habit du dimanche. À nos confrères du Télégramme, elle a rendu hommage à sa consœur récemment disparue. "On a fait de belles sorties ensemble. On s’est toujours bien arrangées. Je n’ai que de bons souvenirs avec elle", se souvient-elle, évoquant "une femme très aimable, très gentille et très généreuse".

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.