Le choix de Jean-Luc Mélenchon de ne pas donner de consigne de vote pour le second tour ne plaît pas à tout le monde. C'est le cas de Yann Moix, qui n'a pas hésité à insulter le candidat de la France insoumise. 

Samedi 29 avril, l'équipe d'On n'est pas couché est revenue sur la décision de Jean-Luc Mélenchon de ne pas donner de consigne de vote au second tour de la présidentielle. Laurent Ruquier comme Yann Moix ont fait front commun contre le candidat de la France insoumise. "Ceux qui ont voté pour lui ne recommenceront peut-être pas de si tôt maintenant que l'on sait qu'il est passé de la France insoumise à la France irresponsable en n'appelant pas à voter Emmanuel Macron", déclare Laurent Ruquier. L'animateur vedette de France 2 continue : "Oui Jean-Luc Mélenchon, c'était bien de piquer les voix de Marine Le Pen au premier tour, mais cela aurait été encore mieux de ne pas lui rendre au second tour".

"Un petit dictateur de carton-pâte"

Publicité
Mais les critiques les plus sévères viennent sûrement de la part du chroniqueur Yann Moix. Ce dernier estime que "si Marine Le Pen passait, il aurait à rendre des comptes sur cette élection". Selon Yann Moix, de par son silence Jean-Luc Mélenchon "nous a prouvé qu'il n’était ni démocrate ni républicain".

À lire aussi : Yann Moix se trouve "modeste"

Une intervention que le chroniqueur concluera en insultant ouvertement le candidat de la France insoumise :  "on s'aperçoit que c'était un petit dictateur de carton-pâte, et je suis heureux qu'il ait échoué si près du but". 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité