Patrice Evra a annoncé ce lundi 29 juillet qu'il mettait officiellement un terme à sa carrière de footballeur. Si le palmarès de l'ex-défenseur international est riche en titres, celui que l'on surnomme "Tonton Pat" est également connu pour ses déclarations fracassantes auprès des médias. Découvrez notre sélection de ses meilleures perles !
AFP

Patrice Evra, le sufureux

"En général, quand tu gagnes, tu dis que tu as bien joué. Mais là, c'était onze hommes contre onze enfants. On n'arrête pas d'entendre qu'Arsenal, c'est le beau football. Mais en football, ce n'est pas le tout de bien jouer au ballon. Il faut gagner des titres. À Manchester, on joue bien au ballon et on gagne des titres. Même techniquement, si on regarde leurs onze joueurs et nos onze joueurs, on était meilleurs partout." Propos recueillis après la victoire de Manchester United contre Arsenal en demi-finale de la Ligue des champions le 5 mai 2009.

 

"Le problème de l'équipe de France n'est pas Anelka mais le traître qui est parmi nous. Il faut éliminer ce traître du groupe." A propos de l'exclusion de Nicolas Anelka des Bleus pendant la Coupe du monde en Afrique du Sud lors de conférence de presse du19 juin 2010.

 

"Il ne suffit pas de se balader avec des livres sur l'esclavage, des lunettes et un chapeau pour devenir Malcom X." A propos de Lilian Thuram dans les colonnes du Figaro le 9 août 2010.

 

 

"Michel Fernandel (Luis Fernandez, NDLR), je lui ai fait visiter Old Trafford, il était comme à Euro Disney ! A part sucer des Chupa Chups et danser la Macarena au bord du terrain, je ne sais pas ce qu’il a fait (…) Lizarazu, je ne sais pas ce qu’il a contre moi ! Moi j’ai été élu deux fois meilleur arrière gauche du monde. Lui, je ne sais pas s’il l’a déjà été (…) Après, il y a Ménez. Ou Ménès, peu importe. J’espère le croiser. Il a dit que j’étais prêt à vendre ma mère pour aller en équipe de France. J’espère le choper. Malouda l’a déjà chopé, et il n’en parle plus. Le jour où il arrive à faire huit jongles, j’arrête ma carrière (…) Et Rolland Tournevis (Rolland Courbis, NDLR) sur RMC, il ne fait que parler. Qu’ils arrêtent de mentir à la France". Le footballeur règle ses comptes avec ses détracteurs dans son interview pour Téléfoot sur TF1 le 20 octobre 2013.

 

"Mon frère m’a dit qu’il fallait quand même que je m’occupe de Duarig (Dugarry, NDLR). Tu sais c’est qui, il travaille avec toi (…) S’il a un problème avec moi, qu’il vienne me voir à Marseille, on en discute, il n’y a pas de soucis. Je le respecte. Champion du monde, champion d’Europe. Mais bon, dans tout ça c’est la seule personne au monde qui sait le nombre de poils pubiens que Zinédine Zidane a sur ses bijoux de famille". Cible des critiques de Christophe Dugarry, le footballeur sous contrat avec l'OM se lâche lors d'un entretien réalisé avec William Gallas pour l'émission Transversales sur SFR Sports en avril 2017.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.