Très inspiré, François Dourlen trouve toujours un moyen de transformer les scènes du quotidien en scènes de film, à moins que ce ne soit le contraire...
Insolite : il mélange fiction et réalité... grâce son téléphone !