Selon une étude de l'université de Strasbourg, l'attention des automobilistes est fortement altérée par les discussions téléphoniques. En outre, les kits "main libre" n'y changent absolument rien.
© Getty / Illustration

Une étude menée par le centre d'investigations neurocognitives et neurophysiologiques de l’université de Strasbourg tire la sonnette d’alarme sur les risques du téléphone au volant. Rendue publique ce vendredi 19 septembre et menée pour la fondation Vinci autoroutes, ses résultats sont sans appel.

Les automobilistes qui téléphonent en conduisant ont une perte d’attention de l’ordre de 30% en moyenne. De surcroît, ceux-ci éprouveront la plus grande peine à déchiffrer les informations demandant une attention soutenue comme la lecture d’un panneau lumineux par exemple.

>> Lire aussi : Les sociétés d’autoroutes épinglées pour "rente autoroutière"

Autre donnée inquiétante, ceux qui téléphonent disent plus souvent que les autres avoir vu durant leur trajet un événement qui, en vrai, n’a jamais eu lieu. Ceci atteste de l’altération des capacités d’attention et de mémorisation selon cette étude réalisée en conditions réelles et en laboratoire.

Un allongement de la distance de freinage de 33%

Le manque d’attention à des effets directs sur la conduite du véhicule. En outre, comme toutes les actions de l’automobiliste sont au ralenti, sa distance de freinage dépasse de 33% la moyenne constatée chez les conducteurs ne téléphonant pas. De plus, le champ visuel est largement altéré par la discussion téléphonique. Et pour cause, les capacités visuelles sont divisées par deux. Et si vous pensiez que les kits main libre ou autres bluetooth permettaient d’atténuer les effets négatifs du téléphone au volant, détrompez-vous !  Cela ne change absolument rien.

Pour mener à bien cette étude, l’université de Strasbourg a interrogé 3.500 automobilistes et fait participer 90 personnes à des tests sur simulateur.  

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.