Interrogé par Le Parisien, le délégué interministériel adjoint à la sécurité routière explique qu'un nouveau dispositif de radars sera expérimenté cette année.
© AFPAFP

© AFP

Nous apprenions hier que les radars mobiles avaient flashé 300.000 automobilistes. Et bien ce n’est pas fini. Aujourd’hui Le Parisie n nous apprend que les radars automatiques vont flasher les plaques à l’avant mais aussi à l’arrière du véhicule afin d’accroître les résultats de contraventions. D’ici 2015, le gouvernement a prévu de multiplier par trois le nombre de radars mobiles et de développer les radars fixes dits "double face".

"Nous allons expérimenter cette année quatre radars fixes double face qui permettront de flasher la plaque avant et la plaque arrière du véhicule. L'objectif est de réduire le nombre de flashs qui ne produisent pas de PV parce que la photo n'est pas exploitable" explique le délégué interministériel à la sécurité routière Henri Prévost interrogé par Le Parisien.

"Le but n’est pas de doubler les recettes"

Toujours selon le délégué, "le but n’est pas de doubler les recettes" mais de passer sous la barre des 2000 tués par an à l’horizon 2020 estimant que le rôle des radars contribue aux trois quarts de la baisse des victimes de la route.

Ce dernier insiste sur le caractère dissuasif des radars invitant l’automobiliste alors à changer son comportement et à lever le pied. D’autres mesures seront également expérimentées en 2015 comme la réduction de 10km/h sur les routes limitées à 90km/h.

Voir les détails du dispositif des radars mobiles dans la vidéo ci-dessous