Un premier radar double face a été installé ce vendredi dans le Rhône. D'autres installations sont à prévoir dès janvier.
getty

Souriez, vous êtes photographiés ! Un radar "double face" vient d’être installé sur la départementale 301 à Feyzin dans le Rhône, pour une expérimentation sans PV.

A lire aussi : SMS au volant : un nouveau radar pourrait les détecter

Doté de deux optiques, ce radar nouvelle génération est capable de flasher l’avant et l’arrière d’un véhicule lorsque celui-ci roule au-dessus de la vitesse autorisée.

Selon la sécurité routière, ce type d’appareil doit permettre de mieux lire les plaques d’immatriculation afin d’améliorer "le taux d’élucidation des infractions." Des infractions flashées qui, à l’heure actuelle, sont à 38% inexploitables.

L’expérimentation doit durer au minimum trois mois et pourra éventuellement être renouvelée. Durant cette période, les automobilistes pris sur le fait ne recevront aucun procès-verbal, l’appareil n’étant pas encore homologué.

Nouvelle entaille dans le porte-monnaie des automobilistes ?

Dans un communiqué, l’association 40 millions d’automobilistes condamne fermement la mise en service des radars double face. "Installer de nouveaux radars ne servirait qu'à renflouer les caisses de l'Etat (…) Si la Sécurité routière voulait réellement réduire le nombre de décès sur les routes, elle se pencherait davantage sur les premières causes de mortalité, qui sont l'alcoolémie et la somnolence au volant", dénonce-t-elle.

Courant janvier, un autre radar "à cabine unique" doit être installé sur la départementale 6 de Lacanau en Gironde. Un radar constitué, lui, de deux cabines situées à une dizaine de mètres l’une de l’autre sera également mis sur pied dans le département, à Saint-Laurent d’Acre.

Si les résultats de l’expérience s’avèrent concluants, les radars double face devraient être mis sur le marché à partir de 2016.

A voir sur le même thème : Un nouveau radar mobile au visage familial

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.