Alors que depuis le 10 janvier, la vitesse maximale autorisée sur le périphérique parisien est passée de 80 km/h à 70km/h, les radars qui sont installés sur ce tronçon ont flashé 20% de plus en moyenne.
©AFPAFP

© AFP

Amende, perte de points de permis et parfois même les deux. De nombreux automobilistes de région parisienne ont reçu un désagréable courrier au cours de ces dernières semaines. Le magazine Auto Plus rapporte en effet dans sa dernière édition que les radars installés sur le boulevard périphérique parisien n’ont jamais autant flashé que depuis le 10 janvier dernier. Cette date marque le passage de la vitesse maximale autorisée sur ce tronçon de 80 km/h à 70 km/h. En tout, les 16 radars fixes postés sur le périph flasheraient chaque jour 1 200 automobilistes, contre 1 000 auparavant. Soit, une moyenne d’infractions quotidiennes en hausse de 20%.

Des chiffres à nuancerMais si ces chiffres peuvent sembler impressionnants, la préfecture de police de Paris (PP) souligne qu’ils doivent être rapportés "au nombre de radars en service et au 1,3 million d'usagers empruntant chaque jour cette voie de circulation, ce qui fait une moyenne de moins d'un véhicule verbalisé sur 1000". Toujours selon elle, le nombre d’automobilistes flashés sur ce tronçon aurait d’abord chuté après le 10 janvier, avant de finalement rebondir à la fin du mois de mars. "C'est le signe d'un possible relâchement des usagers alors même que la réduction de vitesse doit permettre d'améliorer la sécurité de cet axe", déplore-t-elle. La mairie de Paris estime quant à elle que la diminution de 10 km/h sur le boulevard périphérique parisien devrait réduire de 23% le nombre d’accidents et de près de 65 % le nombre de blessés graves et de tués.

Un "jackpot pour les pouvoirs publics"Malgré les précisions apportées par la PP, la Ligue de défense est de son côté rapidement montée au créneau pour dénoncer sur son site Internet un "jackpot pour les pouvoirs publics". La secrétaire générale de la Ligue, Christiane Bayard a par ailleurs regretté que la plupart des personnes qui contactent la Ligue pour se plaindre ont souvent commis des "petits" dépassements de l’ordre de "1,2 ou 3 km/h !". L’excès de vitesse peut être puni par un retrait de points ou, lorsqu’il se situe en-dessous de 20km/h, par une amende de 68 euros.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.