Mis en service au mois de mars 2013, les radars mobiles sont d'une "efficacité redoutable" selon Le Figaro qui a mené l'enquête.
© AFPAFP

© AFP

Progressivement mis en service depuis mars dernier, les radars mobiles ont flashé 300.00 automobilistes selon Le Figaro. Embarqué dans des voitures banalisées des forces de l’ordre (principalemment des Renault Mégane ou des Peugeot 208), ce dispositif technologique est imparable dans la mesure où le radar se retrouve dans le flot de la circulation et peut agir dans toutes les directions.

Selon le quotidien, les verbalisations se font en dépassement mais aussi en approche indiquant au passage que "policiers et gendarmes verbalisent les véhicules en excès de vitesse qui les doublent et qu'ils croisent!".

180.000 contraventions

La plupart des infractions relevées par ces boîtiers mobiles (90%) concernent des petits excès de vitesse (entre 10 et 30 km/h). Particulièrement efficace contre les chauffards roulant à 60km/h ou plus au-dessus de la limitation de vitesse, ces nouveaux radars (au nombre de 99) ont permis de verbaliser 1% de ce type de cas contre 0,2% par les radars fixes.

Autre avantage non négligeable pour la police, le taux d'exploitation des clichés est supérieur de 6% à celui des radars classiques. Sur les 300.000 infractions constatées, 180.000 ont donc donné lieu à des contraventions.

Voir les détails du dispositif dans la vidéo ci-dessous

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.