Si un automobiliste ne respecte pas le passage d'un piéton, il sera verbalisé grâce à un nouveau dispositif mis en place par les autorités. Explications.  
©Getty Images

Le magazine Auto Plus a débusqué le tout premier radar pour passage piéton, actuellement testé dans le sud-est de la France. Un dispositif qui devrait ensuite entrer en vigueur à Calais dès le début de l'année 2017 avant de se développer dans le reste de la France.

Mais comment fonctionne ce nouveau radar ? Il s’agit concrètement de deux caméras capables d’identifier les piétons s’apprêtant à traverser et les voitures en approche. Les radars scannent ensuite les plaques d’immatriculation des véhicules en infraction.

A lire sur le même sujet :Que risque un piéton qui traverse au rouge ?  

135 euros d’amende et 4 points

"En cas de non-respect du passage protégé par l’automobiliste, les images sont envoyées pour être visionnées par un agent de police qui décidera - selon les circonstances - de verbaliser ou non (135 euros et 4 points)", précise Auto Plus.

Et que les automobilistes ne pensent pas pouvoir les éviter en connaissant leur emplacement. Le premier radar pour passage piéton testé dans le sud-est est en effet mobile, et donc déplaçable régulièrement.