Conduite en hiver : conseils pour rouler en toute sécurité ©Getty Images
Aquaplaning, feuilles sur les routes, neige… Voici quelques conseils pour éviter les accidents en période hivernale.  

© L’hiver arrivant à grands pas, le site Vendezvotrevoiture.fr a réalisé une infographie sur les différentes difficultés que peuvent rencontrer les automobilistes en période hivernale. De quoi rappeler par la même occasion quelques conseils précieux pour conduire en sécurité.

Attention à l’aquaplaning

L’un des premiers risques en hiver, et même par toute saison, reste la conduite en situation de pluie. Celle-ci peut entraîner de l’aquaplaning, c’est-à-dire une perte de contrôle du véhicule sur les routes recouvertes d’eau. Il va alors falloir adapter sa conduite. Il faudra notamment réduire sa vitesse, freiner par à-coups, laisser la voiture glisser et utiliser le volant pour stabiliser son véhicule. Selon le site, l’adhérence sur une route mouillée est seulement de 70% (voir l’infographie à gauche en cliquant sur l’image).

Publicité
Publicité

Des feuilles dangereuses sur la route

La chute des feuilles des arbres en automne-hiver associée à la pluie peut rendre la conduite très risquée. Une conduite à 100 km/h va en effet nécessiter une distance de freinage de 400 mètres. Il faut alors prévoir une longue distance de sécurité avec le véhicule de devant, et réduire l’allure si nécessaire.

La neige, un multiplicateur de risques

Parce que l’adhérence sur la route est 10 fois moins importante sur une route enneigée que sur une route sèche, il est conseillé d’installer des pneus hiver lorsque la température est inférieure à 7°C. Il est également indispensable d’installer des chaînes si vous devez emprunter des routes très enneigées. Pour finir, ne pas oublier d’ajouter un agent anti-gel au liquide de lave-glace.

La mauvaise visibilité

Conduire en toute sécurité implique également d’avoir une visibilité parfaite. Pour éviter que de la buée ne se crée sur les vitres du véhicule, il est conseillé de régler l’air conditionné sur 22°C. Si le brouillard est très présent, et par conséquent la visibilité très mauvaise, il faudra prévoir de garder une distance de sécurité plus importante. Pour une visibilité inférieure à 50 mètres, la distance à garder sera de 25 mètres, pour une vitesse maximale autorisée de 50 km/h, selon Vendezvotrevoiture.fr.

En vidéo sur le même thème - Sécurité routière : des drones pour surveiller les automobilistes