Des documents révélés par Le Monde montrent que La Poste travaille à ce que ses postiers deviennent également des examinateurs pour le permis de conduire. Explications. 

Ils ne distribueront plus seulement le courrier mais pourront aussi valider ou non notre examen du permis de conduire. Selon le quotidien Le Monde, La Poste travaillerait d'arrache-pied pour répondre à la décision du gouvernement d’ouvrir à des tiers l’organisation de l’épreuve théorique du permis de conduire, dans le cadre de la loi Macron. 

"Selon des documents confidentiels consultés par Le Monde, examinés par le conseil d’administration de La Poste du 23 avril, l’entreprise publique vise une part de 35% du marché, pour un chiffre d’affaires de 14,7 millions d’euros par an", précise le quotidien.

Le candidat idéal ? 

Cette mesure prévue dans le projet de loi Macron, encore en discussion au Parlement, vise à réduire le coût et le temps d'attente à l'examen du permis de conduire. Jusqu'à présent de 98 jours, le délai moyen avant d'être présenté à l'examen devrait alors passer à 45 jours. Cela pour répondre aux préconisations d'une directive européenne.

Publicité
Et le groupe La Poste pourrait être le candidat idéal : l'entreprise est présente sur l'ensemble du territoire français, à travers son réseau de bureaux de poste ou de centres de tri, et son personnel est mobilisable immédiatement. "Le facteur est en effet un agent assermenté, notamment habilité à vérifier l'identité des candidats..., rapporte le quotidien.  

En vidéo sur le même thème - Passage du permis de conduire : attention, ça se corse 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet