Souvent gratuites de petites applications parfois en marge de la légalité permettent de s’auto-défendre. Découvrez-les avec Planet.fr.

Bientôt la route des vacances et ses milliers de radars ! Pour passer entre les mailles du filet, le mieux est de télécharger une des applications conçues pour mobiles. Concrètement votre choix dépend de l’OS de votre téléphone. C’est a priori sur androïd que l’on trouve les produits les plus efficaces car sa centrale d’achat est politiquement moins correcte que celle d’Apple.

Androïd

Le vainqueur : CamSam. Si vous tournez sous Androïd, allez sur le play store et téléchargez cette petite application gratuite. C’est une merveille. Testée de nuit entre Paris et Toulouse, une autoroute truffée de mouchards et même d’un radar tronçon, elle a signalé tous les pièges de la route dont un appareil invisible, juché sur un mât, sur le contournement de Toulouse.

Une fois l’application activée (GPS actif), l’écran du mobile affiche une grande flèche verte. Elle passe au rouge en cas de danger. Le conducteur est aussi averti par une série de signaux sonores dont l’intensité varie selon la distance du contrôle. Une fois l’obstacle passé, la signalétique redevient verte. En ce qui concerne les radars mobiles, les utilisateurs du système ont la possibilité de les signaler en "live" mais il y a parfois de fausses alertes. CamSam est donc d’abord un renifleur de radars fixes.

Autre choix : RadarDroid Lite. Egalement en marge de la légalité, puisque la législation française interdit au GPS (et donc à l’utilisateur) de signifier explicitement la présence de radars, fixes ou mobiles, cette application tourne bien même si des problèmes de fonctionnement ont touché la version pro (payante) du système. La carte des radars a parfois des trouées. Testé entre Paris et Chartres, RadarDroid a longtemps ignoré un radar fixe situé sur le contournement de Chartes. Idem pour un autre appareil situé en se dirigeant vers Courville/Eure. La version gratuite de RadarDroid ne prévient que de la présence des fixes, le conducteur étant averti par une série d’alarmes.

IOS + Windows phone

Impossible de trouver des avertisseurs de radars purs et durs sur l’Apple store où les applications se présentent comme des dispositifs d’aide à la conduite.

ICoyote, indépassable. Dans cette catégorie multi-infos, ICoyote règne en maître. Outre sa base de données, le système est efficace dans le repérage des mobiles. Quand les "éclaireurs", comprendre les utilisateurs d’un coyote circulant devant vous, identifient un point de contrôle, ils avertissent la "communauté" grâce des messages signalant l’apparition d’une "zone à risque". Dans ce fourre-tout, les radars mobiles ont leur place. Testé entre Orléans et Paris, le système a bien signalé un mobile situé en bordure d’autoroute. Seul bémols : l’application n’est pas gratuite. Elle coûte 1,79 euros. Au-delà de 30 jours, la facture monte à 11,99 euros/mois. Ce système est donc réservé aux gros rouleurs.

NB : ICoyotte est aussi disponible sur Windows phone.

Avertinoo est une des rares applications de l’Apple Store a proposer un service d’aide à la conduite sans abonnement. Une fois, l’application payée (4,99 euros), le service est gratuit. Les diverses indications figurant sur l’écran du mobile rendent préférable un affichage horizontal. Les éclaireurs, ici appelés des "suricates" préviennent des zones de danger qu’ils repèrent. Reste à s’assurer que la base radar soit à jour, notamment en ce qui concerne les nationales.

NB : Avertinoo fonctionne aussi sur Windows Phone.

Publicité
Wikango. Le challenger d’ICoyotte a récemment annoncé qu’il quitte l’association des avertisseurs d’aide à la conduite en demandant un protocole restreignant l’usage anti radar de ces dispositifs. En attendant, Wikango peut encore être utilisé de manière pragmatique par ses utilisateurs.

NB : Wikango fonctionne aussi sur Windows phone.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité