Contribution sociale généralisée (CSG), contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), cotisation de solidarité pour l’autonomie (Casa)... Voici tout ce qu'il faut savoir sur les prélèvements sociaux qui peuvent être effectués sur la retraite. 

Des prélèvements sociaux (ou cotisations sociales) sont prélevés sur le montant brut de vos retraites pour le compte de l'Urssaf et de l'État. En fonction de votre situation fiscale, vous pouvez être prélevé de la contribution sociale généralisée (CSG), la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) et la cotisation de solidarité pour l’autonomie (Casa) ou d’une cotisation assurance maladie si vous êtes domicilié fiscalement à l'étranger. On vous donne les clés pour mieux comprendre.

La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS)

Sont concernés par les prélèvements de la CSG et de la CRDS :

Les personnes domiciliées fiscalement en France, à la charge d’un régime obligatoire français d’assurance maladie et dont le revenu fiscal de référence dépasse le seuil de revenus.

Le barème des seuils de revenus tient compte du revenu fiscal de référence et de la composition du foyer fiscal (nombre de parts, demi-part ou quart de part fiscale). Sachez que la CSG peut-être prélevée à taux fort de 6,60% ou à taux réduit de 3,8% selon votre revenu fiscal. La CRDS est, elle, prélevée au taux de 0,50%.

Publicité
Pour connaître les prélèvements applicables à votre retraite, munissez-vous de votre dernier avis d'imposition. Repérez votre revenu fiscal de référence à la ligne 25 de cet avis. Consultez le barème sur le site de l'Assurance retraite.

Consulter les seuils de revenus pour assujettissement à la CSG.Consulter les seuils de revenus pour assujettissement à la CRDS.

mots-clés : Les retraites

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet