Le choix 'non-scolarisation'

"Les parents qui font le choix d'instruire leurs enfants en famille le font souvent par conviction philosophique ou pédagogique", explique l'association Les Enfants d'abord, qui représente des familles "non-sco".

Ils valorisent avant tout le respect du rythme et des aptitudes propres à chaque enfant. Bien loin du bourrage de crâne lié aux programmes à boucler impérativement avant la fin de l'année, ils tablent sur la curiosité naturelle de leurs rejetons et les apprentissages librement choisis : histoire au musée, SVT sur Internet, calcul mental en faisant la cuisine, géographie en voiture, français en tenant un journal...

Les expériences éducatives peuvent être multiples et propres à chaque famille. Les parents qui instruisent leurs enfants dénoncent l'esprit de l'éducation-sanction, l'obsession de la note et la compétition à la française. Ils misent sur la culture générale et l'épanouissement de l'enfant plutôt que sur la course aux diplômes et l'empilement des savoirs pas toujours bien compris ou assimilés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.