4 conseils pour des vacances plus vertes
L'afflux de touristes de ces 20 dernières années a un impact non négligeable sur la nature. Il est pourtant possible de voyager tout en respectant l'environnement : Planet vous explique comment.

Le nombre de touristes augmenté de 130% en 20 ans, et ça n’est pas près de se terminer. L’Organisation mondiale du tourisme estime que 1,8 milliards de touristes vont parcourir le monde en 2030. Selon l’ADEME (l'Agence de la transition écologique), cela s’explique par l’abondance d’offres low cost et l’arrivée de nouveaux voyageurs de nouveaux pays (notamment de Chine et d’Inde) : « nous voyageons plus souvent, sur des périodes toujours plus courtes, et vers des destinations toujours plus lointaines », explique l’agence.

Cela n’est pas sans impact sur certaines régions du globe, assaillies par le « surtourisme » (95% des touristes se concentrent sur 5% des territoires mondiaux) : « Rues congestionnées, pollutions, déchets, surconsommation d’eau et d’énergie, baisse de la qualité de vie locale, folklorisation de culture, dégradation des monuments… ». De plus, la voiture (32% des émissions touristiques) et l’avion (40%) sont les moyens de transport les plus plébiscités par les touristes : « Or, pour un aller-retour Paris/Milan, une personne émet environ 180 kg d’équivalent CO2 en avion contre 8 kg seulement en TGV », rappelle l’ADEME. Autant de conséquences qui donnent à réfléchir sur nos façons de voyager.

Des gestes simples pour un tourisme vert

Pourtant, il reste possible de faire des compromis entre l’envie d’évasion et le respect de l’environnement. Les adeptes des gestes éco-responsables au quotidien n’ont qu’à imiter leur comportement sur leur lieu de vacances. Les voyageurs les plus motivés peuvent même participer à des actions de préservation de la nature, comme le ramassage des déchets sur les plages. Économiser l’eau, privilégier les transports en commun et les longs séjours, penser « local » pour l’achat de nourriture ou de souvenirs : autant de petits gestes simples qui contribuent à un tourisme plus responsable. Planet vous donne quelques conseils pour partir en vacances avec le moins d’impact possible.

Choisir sa destination

1/4
Choisir sa destination

Et si le meilleur endroit pour se dépayser était… la France ? Tout en soutenant le tourisme hexagonal, c’est un moyen de voyager à moindre coût et de découvrir des paysages diversifiés. Si l’envie de voir autre chose vous démange, privilégiez les séjours de longue durée. Pour s’aider, il est possible de consulter les guides Tao ou les éditions spéciales du Guide du Routard, ainsi que les opérateurs de voyages équitables et solidaires, répertoriés par l’Association pour le tourisme équitable et solidaire et Agir pour un tourisme responsable.

Voyager léger

2/4
Voyager léger

Plus le bagage est chargé, plus la voiture ou l’avion l’est, et plus le carburant est consommé. Évitez les produits source de pollution, comme les produits jetables (rasoirs, lingettes…) ou contenant des substances dangereuses (piles…). À noter que les savons, shampoings et dentifrices solides prennent moins de place dans la trousse de toilette et n’ont souvent pas d’emballage.

Choisir son mode de transport

3/4
Choisir son mode de transport

Le train reste la meilleure solution pour avoir un moindre impact sur l’environnement. Vient ensuite le voyage à plusieurs (en autocar ou en covoiturage), qui est plus économique en plus de réduire les embouteillages. Pour ceux qui prennent l’avion, privilégiez les vols avec le moins d’escales possible et les séjours longs. Autre solution, plus originale : le cyclotourisme !

Adopter un comportement éco-responsable

4/4
Adopter un comportement éco-responsable

Des petits gestes qui changent tout : prendre des douches, trier ses déchets, espacer les lessives, s’appliquer de la crème solaire plutôt que de l’huile… Et en extérieur, respecter les sentiers balisés et préférer la randonnée au quad.